Le cirque au cinéma : partie 2

par selenie  -  10 Décembre 2009, 23:31  -  #Le cinéma par thèmes

Après les films de Tod Browning (que beaucoup placent en catégorie Horreur) voici le vrai premier film de cirque et d'horreur...

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/mini/epouvante/le_cirque_des_horreurs,0.jpghttp://3.bp.blogspot.com/_8rzTGPDigb4/SZKu_AuC1iI/AAAAAAAAAtA/dYj9nB9QoFY/s320/anton+diffring.jpg

"Le cirque des horreurs" (1960) de Sidney Hayers raconte l'histoire d'un "Hannibal Lecter" plus scalpel que psy. Un chirurgien plasticien (Donald Pleasance) renommé doit s'enfuir après avoir mutilé le visage d'une jeune femme. Il devient propriétaire d'un petit cirque où il exhibe ses dernières "créations"... Un mixte entre "Sous le plus grand chapiteau du monde" et "Freaks"... Un film d'horreur avec une bonne dose d'humour english.

 
http://media.zoomcinema.fr/photos/9772/thumbs/affiche_200_265.jpg  http://www.dorisday.net/assets/images/jumbo-11.jpg

"Jumbo la sensation du cirque" (1962) de Charles Walters aussi appelé "La plus belle fille du monde"... L'histoire d'un cirque dont les principales attractions sont la fille du directeur et l'éléphant Jumbo. Tout ce petit monde vit dans la joi et la bonne humeur avant que n'arrive un rival... Une comédie musicale plutôt dans le genre Disney...

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/drame/le_plus_grand_cirque_du_monde,1.jpghttp://img.ozap.com/01791402-photo-le-plus-grand-cirque-du-monde.jpg

"Le plus grand cirque du monde" (1964) de Henry Hathaway n'est pas sans rappeler un autre film... Matt Masters (John Wayne) emmène son cirque en Europe. Il espère aussi y retrouver Lili Alfredo (Rita Hayworth) qui est la mère de la jeune coqueluche du cirque Toni Alfredo (Claudia Cardinale). Mais avant cette recherche l'arrivée en Europe est parsemée de catastrophes, accident, incendie... qui n'est donc pas sans rappeler "Sous le plus grand chapiteau du monde"... Franck Capra était celui qui devait mettre en scène le film avant un désaccord avec le scénariste. C'est John Wayne qui insista pour que Rita Hayworth, alors dans le déclin et qui se savait depuis peu atteinte de Alzheimer, est le rôle. Ensuite le tournage eut aussi des incidents, notamment un qui a failli coûter la vie de John Wayne ; ce dernier continua à jouer sans se rendre compte que l'incendie prenait des proportions dangereuses !

http://www.lecanardduloir.com/images/yoyo.jpg

Enfin un film français... "Yoyo" (1965) de Pierre Etaix. un milliardaire seul et oisif décide de faire venir un cirque dans l'enceinte de son château pour une représentation. Quelle n'est pas sa surprise d'y retrouver son amoureuse perdue en écuyère et de retrouver son fils en petit clown, Yoyo... Un film plein de poésie  dans un noir et blanc superbe. Film rare qui eut le privilège du Festival de Cannes 2007 en catégorie cinéclassics.


http://www.boulevardmovies.com/images/P/circus-of-fear.jpghttp://i3.fc-img.com/CTV02/Comcast_CIM_Prod_Fancast_Image/13/335/1226686332214_20CircusofFear_mif_640_320.jpg

"Psycho-circus" plus connu sous son titre original "Circus of Fear" (1966) de John Llewellyn  Moxey... Des malfaiteurs réussissent un hold-up. Peu de temps après un des leurs est retrouvé assassiné. L'enquête mène bientôt dans un cirque où les membres son tous plus intriguant les uns que les autres... Ce film est plus un thriller qu'un film essentiellement sur le cirque mais la partie qui se  déroule au sein du cirque vaut le coup d'oeil ; personnages tous originaux, ambiances aussi bizarre qu'étrange qui sied si bien au cirque (en tous cas à ce cirque !). Avec en prime deux géants , Christopher Lee et Klaus Kinski.

http://pagesperso-orange.fr/musicienintervenant/elementsdelabibliotheque/cirque4.jpghttp://www.canalacademie.com/IMG/jpg/Tremois_Fellini-Tremois_bis_spip.jpg

Un beau film mélancolique, plus un documentaire qu'une fiction... "Les clowns" (1970) de Federico Fellini est un voyage quasi mystique où le cinéaste rend un hommage appuyé à la magie du cirque et surtout aux clowns qui ont émerveillé son enfance. Entre nostalgie, souvenirs d'un enfant qui voyage à travers plusieurs cirque c'est bien Fellini qui se raconte... Le film est plus triste que joyeux mais on ne peut s'empêcher de rêver le sourire aux lèvres.


http://www.encyclocine.com/films/en15385.jpghttp://www.cinemafantastique.net/IMG/jpg/vampire_circus3.jpg

Autre film d'horreur avec "Le cirque des vampires" (1972) de Robert Young où un cirque dirigé par un vampire et peuplé de créatures diverses fait une tournée en Autriche au début du 19ème siècle. Attention, à l'instar de "Circus of fear" ce film est plus un film d'horreur qu'un film sur le cirque mais même si ce sont des monstres n'ont-ils pas le droit à leur cirque !? :) Le film offre son lot d'érotisme aussi avec des scènes dénudées plus ou moins lascive.


Parade

"Parade" (1974) de Jacques Tati est aussi son dernier film. Tati joue les Monsieur Loyal lors d'une représentation jovial et enthousiaste d'un cirque. Monsieur Loyal se fait rencontrer clowns, artistes divers avec le public et surtout les enfants. Contact chaleureux et humains entre le monde du spectacle et du rire et leur public... C'est la fantaisie et le bonheur... Pas de numéros extraordinaire ou à couper le souffle, Tati est le Monsieur Loyal d'un petit cirque familial du genre cirque itinérant de nos petites villes.


L'Aile ou la cuisse

"L'aile ou la cuisse" (1976) de Claude Zidi est le film qui regroupe les deux grands comiques français de l'époque... Charles Duchemin (Louis De Funès) est directeur d'un guide gastronomique. Elu à l'académie française il désire que son fils marche sur ses traces. Mais ce dernier (Coluche) préfère sa vie, qu'il tient secrète, dans le petit cirque où il est le clown. Secret qui va servir au rival de Duchemin pour le déstabiliser. Le film ne se passe pas entièrement au cirque mais il est resté dans l'inconscient collectif pour la rencontre entre les deux comiques et surtout pour la scène du cirque où Duchemin se fait arroser par le clown...

Après ce film on peut dire que le cirque au cinéma a connu sa traversée du désert... Apparition du SIDA et la période business et fric des années 80 auraient-ils eu la peau de l'innocence et de la magie ? Il faut le croire... Il faut attendre les années 2000 pour un retour au compte gouttes malgré un chef d'oeuvre unanimement reconnu... 


http://images.commeaucinema.com/galerie/8357_66da43b214cbfbf858073cc121ffe1b3.jpgvlcsnap321139.png
 

"Santa Sangre" (1989) de Alejandro Jodorowski raconte l'histoire d'une famille et surtout de Fenix. Le père est le patron du cirque où se produit toute la petite famille. La mère de Fenix est aussi la prêtresse de l'eglise du Sang Sacré (Santa Sangre) qui voue un culte à une jeune fille qui aurait été violée et mutilée. Mais cette secte apprend que leur église doit être détruite. Entre temps la vie du cirque se déroule tant bien que mal jusqu'au jour ou la mère surprends son mari avec sa maitresse elle se venge en brûlant à l'acide son entrejambe ; avant de mourir le mari adultérin tranche les bras de sa femme... Fenix voit du jour au lendemain sa vie basculer...  Jodorowski est aussi peintre et ça se voit, il y a du surréalisme dans ce film, à l'image mais aussi dans une volonté de surprendre, inciter le spectateur à se laisser aller, à rêver ; et pourtant à la fois en contraste avec un réalisme brute... C'est déroutant et c'est bien ce que cherchait Jodorowski.


http://image.toutlecine.com/photos/b/i/g/big-fish-2004-19-g.jpg

Tim Burton est bien un cinéaste parfait pour le cirque et il le prouve avec "Big Fish" (2003). C'est l'histoire pleine de merveilles et de magie de Ed Bloom. Ce dernier est mourant (Albert Finney) et il voit donc le retour de son fils Will (Billy Crudup) et de sa fiancée (Marion Cotillard). Ed a toujours eu une imagination débordante, tellement envahissante qu'il est difficile de déceler le vrai du faux. Will en vieillissant a eu de plus en plus de mal à comprendre son père. Avant de partir Ed va raconter une énième fois sa vie (Ewan McGregor joue Ed jeune, photo ci-dessous) si merveilleuse, pleine de fantaisie et de poésie et notamment une vie dans un cirque aux personnages étranges... Cette partie n'est pas sasn rappeler d'autres films mythiques d'ailleurs... Chef d'oeuvre de Tim Burton, moins baroque que ses autres films et plus coloré... Un bijou hommage à l'innocence et à l'imagination.


http://img.ozap.com/00818040-photo-big-fish.jpg
http://image.ifrance.com/cinema/film/6/8/110486-7-bye-bye-blackbird.jpg

Je n'ai pas vu "Bye bye Blackbird" (2005) de Robinson Savary (fils de Jérôme)... Après un drame Josef se réfugie dans un cirque où il s'éprend de Alice jeune et jolie trapèziste. Il décide de faire un numéro de voltige avec elle, Lord Dempsey directeur du cirque et père de Alice cède, d'abord pour ses talents d'acrobates et pour insuffler du renouveau dans son cirque. Entre la jalousie de Nina, demi-soeur de Alice, et les moments imprévisibles leur numéro féérique va succéder au drame... Au vu de la BA le film semble emprunt d'un rythme assez lent avec une photographie de toute beauté. Un film (photo ci-dessus) à voir...

Le dernier film dont je vais parler a de la chance, je ne l'ai pas vu mais on va faire confiance à son réalisateur Jacques Rivette avec "36 vues du Pic Saint-Loup" (2009). Le directeur d'une petit cirque décède. Pour tenter de sauver la saison la troupe décide de faire appel à la fille du directeur, Kate (Jane Birkin) qui avait quitté le cirque 15 ans auparavent. Kate accepte et fait la connaissance de Vittorio (Sergio Castellitto) un italien passionné par le monde du cirque. Petit film par un grand cinéaste, mais ce film semble plus basé sur la relation entre Kate et Vittorio que sur la véritable vie du cirque... A suivre donc... A noetr que ce film fut présenté en compétition à la 66ème mostra de Venise.

http://image.ifrance.com/cinema/film/7/4/132647-6-l-assistant-du-vampire.jpg

"L'assistant du vampire" (2009) de Chris Weitz est un film pour ado. Darren un ado tombe sur un cirque ambulant peuplé de créatures plus vraies que nature (dont la femme à barbe jouée par Salma Hayek ! photo ci-dessus)... Darren se voit transformer en vampire par Larten Crepsley (John C.Reilly excellente surprise). Heureux de ses nouveaux pouvoirs il va devoir les maitriser pour combattre les ennemis du cirque de freaks dirigé par Larten.

Après le désert entre les années 70 et les années 2000 il semble que le cirque soit un thème devenu très rare. Je n'ai pas cité certains films comme "Roselyne et les lions" de Beineix car il s'agit d'un zoo et non d'un cirque ou comme "Magique" (2008) avec le chanteur Cali et Marie Gillain parce que c'est un énorme navet.

http://media.melty.fr/media--image-264708-article-ratio_450.jpg

Le prochain film sur le thème du cirque sera sans doute "The greatest showman on earth" (2010) qui racontera la vie de P.T. Barnum (Hugh Jackman), créateur du cirque du même nom ainsi que son amour pour la chanteuse Jenny Lind (Anne Hathaway). En tous cas si on se rappelle le superbe numéro que ce couple nous ont offert lors de la dernière cérémonie des Oscars on ne peut que saluer le choix de casting... A suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

eelsoliver 13/12/2009 08:19

Pr santa sangre, c'est minimum 4 étoiles, y'a pas d'hésitation à avoir. Sincèrement, c'est un film psychanalytique et très personnel ds lequel le perso principal est schizophrène.

selenie 12/12/2009 19:02

Pour le voir j'ai du l'acheter, impossible à le trouver, 20 euros ! J'espère que pour "El Topo" et "La montagne sacrée" je pourrais trouver moins cher ! :) ... C'est un film qui m'a bluffé tant il y a de richesses à tous les niveaux de lecture. D'ailleurs tellement de références diverses que je vais le revoir dans la semaine. J'ai un ami psychiatre qui m'en dira plus car j'y connais rien en psy... Evidemment les clins d'oeil (le plus frappant le prénom Fenix) en la matière sont nombreuses mais j'ai du en louper. Dans le genre je trouve que Jodorowsky est assez proche de Fellini (version 70) avec une espèce de d'hypercativité imaginative, voir métaphysique. A part l'incroyable affluence des références je trouve que l'ambiance est ce qui m'a le plus touché. Un mixte poético-bizarre, une sorte de monde fantastique non palpable... Par contre j'attends un second visionnage pour me décider entre 3 et 4 étoiles...

eelsoliver 11/12/2009 15:26

Content que tu évoques santa sangre: toutefois, j'aimerai avoir tes impressions plus détaillées sur ce superbe film