Le vent se lève (2014) de Hayao Miyazaki

par Selenie  -  4 Février 2014, 13:57  -  #Critiques de films

Le film d'animation de ce début 2014, le plus attendu sans aucun doute surtout depuis qu'il a été annoncé comme le dernier réalisé par le maitre des studios Ghibli Hayao Miyazaki ; d'ailleurs précisons qu'il a déclaré que c'était son dernier long métrage mais pas qu'il arrâtait de travailler... Outre qu'il s'agit à priori de son dernier long métrage d'animation ce film est aussi le premier de ses 11 films réalisés (sans compter ses productions) à prévilégié le réalisme au fantastique. En effet l'histoire l'Histoire en se basant sur un personnage ayant véritablement existé, à savoir l'ingénieur Jiro Horikoshi, créateur de nombreux avions de chasse ayant participé à la Seconde Guerre Mondiale.

Le Vent se lèvehttp://3.bp.blogspot.com/-GA2-0ifIg1I/Ut6vJsv2diI/AAAAAAAASXo/G_UPJKggQmk/s1600/le_Vent_se_L%C3%A8ve_05.jpg

Si le récit est très romancé on s'aperçoit très vite que ce film est aussi le moins surprenant de Miyazaki, très vite on comprend les tenants et aboutissants. D'abord on sait ce qui va advenir pour l'histoire d'amour, ensuite ceux qui s'intéresse à l'Histoire (avec un grand H) ou qui ont regardé un  jour la série TV "Les Têtes Brûlés" (par exemple) vont tout de suite reconnaitre le fameux Zéro... Le héros devient alors l'alter ego du réalisateur, à savoir un pacifiste passionné d'aviation (comme on pu en témoigner d'autres eouvres du maitre comme "Porco Rosso" ou "Le Château dans le ciel"). Bref rien d'extraordinaire, plus de réelle créativité comparé aux précédents films, Miyazaki nous offre pour son ultime film un mélo que n'aurait pas renié Douglas Sirk, Franck Borzage ou le duo Powell-Pressburger. Finalement l'animation se différencie par le coût d'une telle entreprise avec un réel film en prise de vue réelle ! Extrêmement déçu donc par le choix "classique" du maitre de Ghibli. Certe on ne peut critiquer la technique, l'animation est toujours élégante, précise, tout simplement sublime, il y a du lyrisme et de l'onirisme mais dans le fond il appuie aussi beaucoup trop le côté pathos, étirant toutes les scènes, abusant parfois des effets dramatiques visuels tandis que le rythme lancinant peut en endormir plus d'un, le baillement se fait sentir surtout sur 2h06... 10-15mn en moins aurait été judicieux. Un beau mélo, une belle histoire, mais un film d'animation un peu trop long, auquel il manque du souffle épique et dont le rapport à l'Histoire est pernicieux. Une grosse déception mais ça reste un rêve d'espérance louable... Précisons que le titre est une référence au poème de Paul Valéry "Le cimetière marin" ou on peut y lire "... le vent se lève, il faut tenter de vivre..." 

 

Note :            

13/20