La Crème de la Crème (2014) de Kim Chapiron

par Selenie  -  4 Avril 2014, 13:17  -  #Critiques de films

Troisième long métrage après "Sheitan" (2006) et l'excellent "Dog Pound" (2010) pour Kim Chapiron qui en profite pour créer un 3ème monde dans lequel on pourrait leur trouver un lien commun : une jeune génération paumée... Emmené par un trio d'acteurs nouvelles générations qui pointent tout juste leur nez Chapiron est en plein dedans. Thomas Blumenthal est un ex de "Les Choristes" (2004) de Christophe Barratier, Jean-Baptiste Lafarge a été vu dans "Les Yeux de sa mère" (2010) de Thierry Klifa et l'adorable Alice Isaaz a déjjà été remarqué dans "La Cage Dorée" (2013) de Ruben Alves et "Fiston" (2014) de Pascal Bourdiaux...

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/19/01/65/02/20650026.jpghttp://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/19/02/42/03/20662159.jpg

Très bon casting par ailleurs. Le point de départ est bien vu, à savoir comparer le marché économique au marché du sexe dans le monde étudiant. Hyper cynique et provoc Chapiron plonge donc un trio d'étudiants aussi cons qu'intelligents dans les méandres du business, mettant en pratique ce qu'ils apprennent. Néanmoins l'audace de Chapiron s'érode assez vite, et malheureusement le pamphlet social et trash se transforme bientôt en campus movie de base. Les transgressions son finalement plutôt légères en dépit du délit de proxénétisme et le film n'atteint jamais la férocité qui aurait due être la sienne. Le plus gênant étant la vision simpliste qui fait qu'il semble très facile de trouver ou/et de convaincre une jeune fille d'offrir son corps pour si peu. On a l'impression déplaisante que le réalisateur n'a pas osé aller au bout des choses. Une tentative qui se termine en petit coup de poing plutôt qu'en uppercut. Sympa, quelques bonnes idées et un joli trio d'acteurs mais c'est aussi une baisse de régime pour Chapiron.

 

Note :           

 

10/20