Bon Rétablissement ! (2014) de Jean Becker

par Selenie  -  19 Septembre 2014, 12:01  -  #Critiques de films

Après "Bienvenue parmi nous" (2011) Jean Becker continue sur sa thématique de prédilection, bons sentiments et humanité à tous les étages. Le film est très librement adapté du roman ponyme de Marie-Sabine Roger (2012) que Jean Becker avait déjà mis en image avec "La Tête en friche" (2010). Nous voici donc dans le (quasi) huis clos d'une chambre d'hôpital où un vieux bougon se voit contraint de vivre au sein de la communauté en blouse blanche. Pour le personnage principal un rôle sur mesure pour Gérard Lanvin qui joue son Gérard Lanvin de base, et il le fait bien en incarnant un retraité viril, cynique, grincheux qui va s'adoucir au contact de la faune hospitalière (double sens !)

182505.jpg (444×600)140909_couleurs2612.jpg (450×300)

Le reste du casting est hétéroclyte puisqu'on trouve la comique Claudia Tagbo (pas mal mais ne sait pas pleurer), un chanteur has been Daniel Guichard ou encore une présentatrice télé Anne-Sophie Lapix. D'ailleurs cette dernière si elle s'en sort parfaitement son personnage est lui complètement râté. On ne croit pas à son arrivée, comme ça comme une fleur après des années. Dans le même genre comment peut-on croire à ce flic (Fred Testot), toujours seul (ça n'arrive pas) qui s'incruste pour une raison peu plausible ?! Le titre aurait pu aussi bien être Bon Sentiment tant le film est dans la droite lignée des ces derniers films. Rien de négatif mais aussi rien de nouveau ni d'original. Lanvin joue son bougon (habituel !) tandis que les seconds rôles sont tous adorables au contact de qui il ne peut que de venir gentil et compréhensif, à 64 ans il va changer dans le bon sens (ben voyons...). Ensuite on peut se demander si les flash-backs ne sont surtout pas là pour combler un scénario plutôt court pour un long métrage. Seulement 1h20, ça en parait 1h50 et sans ces flash-backs le film ferait 1h. Il manque plus de densité et une visite de l'univers médical plus large. Dommage car pourtant cette petite comédie ne manque pas de qualités. De très bon dialogues, un Kiné savoureux (excellent Philippe Rebbot sous-exploité), les petits tracas bien vus (visites des internes, soins intimes,...)... Mais trop souvent les bonnes idées sont peu approfondies, finalement on survole le sujet. Il aurait fallu un tout petit peu plus de "Hippocrate" (film 2014 de Thomas Lilti) ; comme il aurait fallu un peu plus de "Bon Rétablissement" à "Hippocrate" d'ailleurs. Un bon petit film mais qui a un petit goût d'inachevé.

 

Note :            

 

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :