Les Chaises Musicales (2015) de Marie Belhomme

par Selenie  -  31 Juillet 2015, 10:47  -  #Critiques de films

Un petit film qui aurait pu me toucher particulièrement puisqu'il fut tourné chez moi à Rennes... Et c'est aussi une petite source de déception car pour une fois que la capitale bretonne sert de base à un film la réalisatrice ne s'en sert pas du tout... Premier long métrage pour Marie Belhomme qui co-signe le scénario avec l'aide de Michel Leclerc, ce dernier est connu pour ses films "Le Nom des Gens" (2010) et "Télé Gaucho" (2012). On suit donc une femme un peu paumée qui s'immisce dans la vie d'un homme tombé dans le coma suite à une de ses maladresses. Pleine de remords elle va peu à peu prendre une place importante dans la vie en stand-by de l'homme ainsi endormi... La femme est interprétée par la succulente Isabelle Carré qui retrouve ici un rôle à sa mesure, un rôle où on l'a déjà vue puisqu'elle incarne parfaitement cette femme lunaire et un peu gauche mais touchante et terriblement humaine. Heureusement d'ailleurs, car on aurait parfois envie de la gifler pour la secouer un peu !

452317.jpg (160×217)LES+CHAISES+MUSICALES+PHOTOSLIDE.JPG (680×380)

Isabelle Carré offre de sa personne pour un personnage qui lui sied toujours aussi bien. Le charme de l'actrice n'est pas pour rien dans cette histoire qui a les mêmes qualités et défauts que son héroïne. Une comédie dramatique pleine de charme et d'humanité mais qui pêche aussi par trop de naïveté. Malgré cela on peut apprécier un personnage (Perrine donc) qui est plus ambigue qu'il n'y parait au premier abord. Sa bonne action de s'occuper de l'homme dans le coma (excellent et sobre Philippe Rebbot) est surtout une occasion pour elle d'exister et d'avoir une importance sans pour autant devoir assumer (dans un premier temps). Bon point également pour les seconds rôles dont une Nina Meurisse particulièrement savoureuse. Il manque un peu plus d'étincelle pour vraiment offrir une comédie digne de ce nom. Une chronique douce amère qui méritait sans doute un peu plus de travail, notamment sur les dialogues. Pour en revenir aux lieux de tournages (Rennes, Saint-Aubin d'Aubigné et Saint-Aubin du Cormier, Erce-près-Liffré) il est dommage que le centre ville historique de Rennes soit complètement occulté, une précision symptomatique du fait que les décors sont finalement sans aucune importance et impersonnels. Ceux de la région souriront sans doute quand l'Hôpital de Pontchaillou est annoncé et qu'on voit ensuite la Clinique de la Sagesse... Ceci est un détail surtout pour les bretons... Ceci étant dit cette comédie fraiche et sympa est une option de qualité qui change des produits formatés hollywoodiens et on passe finalement un bon moment, plein de bons sentiments qui ne fon pas de mal.

 

Note :          

 

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :