Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Wes Craven

31 Août 2015, 10:51am

Publié par Selenie

Quelques jours après Pascal Chaumeil on apprend ce matin le décès du réalisateur maitre de l'horreur Wes Craven survenu hier 30 août 2015 à l'âge de 76 ans.

wes_craven.jpg (1296×730)

Né en 1939 à Cleveland (Ohio), Wesley Earl Craven effectue d'abord des études de Lettres et de Psychologie à l'université de Baltimore. Après quelques courtes années comme professeur de sciences humaines et de dramaturgie, il décide de partir pour New-York à la fin des années 60. Il y trouve un poste dans une maison de production où il est chargé de superviser les documentaires. Il gravit petit à petit les échelons pour devenir assistant de production et se perfectionne au montage.

 

Il se lance dans la réalisation avec un premier long métrage, ce sera "La dernière maison sur la gauche" (1972 - ci-dessous), un film d'horreur Rape and Revenge (la vengeance d'une femme après avoir été violée) qui est aussitôt remarqué de part sa violence et un style qui préfigure la carrière du futur maître de l'horreur.

dernieremaison_pic3.jpg (540×350)

Il réalise ensuite un autre classique du film d'horreur avec "La Colline a des yeux" (1977 - ci-dessous), s'inspirant de film documentaire sur la guerre du Viêt-Nam, il adapte une histoire tirée d'une histoire vraie sur une famille écossaise cannibale qui tendait des embuscades aux voyageurs. Succès immédiat et multi-primé pour ce film, un must du genre.

colline-yeux.jpg (1261×616)

Après le documentaire "The evolution of Snuff" (1978) il réalise "L'été de la peur" (1978) avec Linda Balir (la jeune fille de "L'exorciste" !) avant de signer "La Ferme de la terreur" (1981) où on peut voir la jeune Sharon Stone alors encore inconnue et "La Créature du marais" (1982).

 

Il faut attendre l'incroyable succès de "Les Griffes de la Nuit" (1984 - ci-dessous), la première aventure de Freddy Krueger pour que Wes Craven s'impose définitivement comme le maitre de l'horreur aux côtés de John Carpenter. Ce film marque les débuts de Johnny Depp sur grand écran. Prix de la critique au festival d'Avoriaz 1985 (alors que "Terminator" était lauréat du Grand Prix). Un film culte pour la postérité.

image.jpg (1000×562)

"Les Griffes de la nuit" lance donc la saga des Freddy Krueger. Wes Craven signera tous les scénarios de la saga mais laissera la mise en scène à d'autres (et pas les meilleurs !) avant de reprendre les commandes pour "Freddy Krueger chapitre 7 : Freddy sort de la nuit" (1994), dernier opus de la saga.

 

Entre temps il réalise malheureusement "La Colline a des yeux 2" (1985), mais aussi "Chiller" (1985), "L'emprise des Ténèbres" (1988), "Shoker" (1989) et "Le sous-sol de la peur" (1991).

vampireBroocklyn.jpg (1600×900)

Wes Craven réalise des films au niveau différent, les qualités sont diverses et variées, jouant aux montagnes russes et les succès se font rares. Il tente alors un changement de registre avec la comédie horrifique "Un Vampire à Brooklyn" (1995 - ci-dessus) avec la star Eddie Murphy mais c'est encore un échec.

19838120620743605827019.jpg (720×536)

Pourtant, il trouve alors un second souffle et réinvente le genre du slasher avec "Sream" (1996 - ci-dessus et ci-dessous), énorme succès où des jeunes (joués par Neve Campbell, Drew Barrymore, Rose McGowan, Skeet Ulrich, Mattheww Lillard mais aussi Courtney Cox, Linda Blair, David Arquette...) se retrouvent les proies d'un tueur plein d' "humour" ! Grand Prix du festival fantastique de Gérardmer 1996, ce film pousse la carrière de plusieurs acteurs et surtout relance la carrière de Wes Craven à tous les niveaux.

89091625_o.jpg (1200×787)

Il enchaine avec "Sream 2" (1997) avec (presque) les mêmes pour un second succès, "Srceam" devient un phénomène énorme et permet au réalisateur de se lancer dans un projet plus personnel. Ce sera "La musique de mon coeur" (1999), un drame avec Meryl Streep malheureusement (comme souvent) le public est déconcerté par ce virage radical et le film déçoit au box-office bien que les critiques ne soient pas du tout mauvaises.

 

Il retrouve alors les sommets du box-office avec "Sream 3" (2000), dernier volet de la saga... Croyait-on !...

18841723.jpg (495×320)

Il enchaine avec "Cursed" (2003 - ci-dessus) avec Cristina Ricci, Joshua Jackson et Jesse Eisenberg. Un film d'horreur sans originalité qui est aussi le premier échec de Craven depuis "Un vampire à Brooklyn". A noter, chose rare, que Craven n'est pas l'auteur du scénario, ceci explique peut-être cela ?!... Il réalise des films aux succès mitigés avec "Red Eye" (2004) avec Rachel MacAdams et Cillian Murphy, "My Soul to Take" (2010).

 

Il participe aussi au film collectif "Paris je t'aime" (2006) pour le segment où un couple sont en quête de l'amour au cimetière du Père Lachaise inspiré de Oscar Wilde.

P2LMAoRHcjQ0kU1CsmJmkvFiuxo.jpg (500×375)

Sentant qu'il replonge dans une période qui rappelle les années 1985-1995, Wes Craven accepte de reprendre la saga culte pour un "Scream 4" (2011 - ci-dessus), qui ne retrouve pas les sommets des débuts mais qui reste un succès populaire.

 

Ces dernières années Wes Craven est pourtant resté omniprésent au cinéma. La plupart de ses plus grands films ont connu des remakes ("La dernière maison sur la gauche") participant même aux scénario ("La Colline à des Yeux" du frenchy Alexandre Aja, "Freddy - les griffes de la nuit" en 2010). On est plus déçu de le voir participer à des spin-off comme "Freddy contre Jason" (2003).

blog_wes2.jpg (620×225)

Wes Craven reste malgré tout un des plus grands réalisateurs de films d'horreur, ayant donné ses lettres de noblesse au genre et avoir su aussi le relancer le genre lorsqu'il était en perdition avec "Scream".

 

Wes Craven est décédé ce dimanche 30 août 2015 à son domicile des suites d'un cancer du cerveau à l'âge de 76 ans.

 
 
 

Commenter cet article

princécranoir 31/08/2015 22:12

Wes Craven a poussé son dernier Scream. Il entre désormais dans la légende des grands du cinéma fantastique et pour sûr, il continuera encore longtemps à hanter le sommeil des spectateurs dans l'ombre de boogeyman en pull rayé !