Cartouche (1962) de Philippe De Broca

par Selenie  -  1 Février 2016, 11:53  -  #Critiques de films

Après cinq films, le réalisateur Philippe De Broca signe avec ce film son premier vrai succès commercial. Par là même, il tourne pour la première fois avec la star de la Nouvelle Vague Jean-Paul Belmondo, auquel 5 autres films suivront plus tard. La star retrouve pour l'occasion la sublimissime jeunesse de Claudia Cardinale après leur première rencontre dans "Les Mauvais Chemin" (1961) de Mauro Bolognini et bien avant leur 3ème et dernier film ensemble avec "La Scoumoune" (1972) de José Giovanni. Outre le couple star, on remarque tout le long du film une multitude de seconds couteaux qui ont fait, font et feront les beaux jours du cinéma hexagonal comme Jean Rochefort, Noël Roquevert (6 films aussi avec De Broca), Marcel Dalio, Jacques Balutin, Paul Préboist, Philippe Castelli et d'autres encore...

18680591.jpg (120×160)792-2-moyen.jpg (400×300)

Un casting populaire pour un film de cape et d'épée qui l'est tout autant. Inspiré très très librement de la vie Louis-Dominique Cartouche (1693-1721), ce film est loin d'être un biopic. Historiquement très éloigné des faits (Cartouche tuait et faisait tuer), il était loin d'être ce mixte entre "Fanfan la Tulipe" et "Robin des Bois", ou du moins le film en reprend que les bons côtés légendaires comme l'ont fait dans d'autres adaptations des "Cartouches" des versions de Gérard Bourgeois (1911), de Jacques Daroy (1934), de Guillaume Radot (1950)... Belmondo offre sa jeunesse et sa fougue en digne successeur de Gérard Philippe et Jean Marais, pour son premier film où il  a réalisé toutes ses cascades personnellement, un essai qui lui en donnera le goût pour la suite de sa carrière. Tourné dans le magnifique pays de Pézenas, Bébel y joue de son panache face à la sensualité de Claudia Cardinale (qui n'est pas pour rien dans l'intérêt du film avouons-le !). On sourit malgré nous devant quelques scènes dont l'humour repose sur des gags plus proches du nanard que du film parfaitement écrit. On se dit que la véritable existence de Cartouche mériterait un réel Biopic (peut-être un jour ?!). Néanmoins, ce film d'aventure sans prétention apporte son lot d'aventures, d'actions et de charmes, assez pour passer un bon moment à défaut d'être un chef d'oeuvre du genre. Pour l'anecdote, le méchant porte le nom  véritable "de Ferrussac" du réalisateur Philippe De Broca De Férrussac...

 

Note :           

 

14/20