Les Mongols (1961) de André De Toth

par Selenie  -  25 Avril 2016, 09:31  -  #Critiques de films

Superproduction italo-américaine qui voit la réalisation partagée entre André De Toth, Leopoldo Savona et Riccardo Freda spécifiquement pour les scènes d'action. Le casting est étudié également pour le monde, avec les stars Antonella Lualdi et Franco Silva (star italienne qui ne dépassera jamais ses frontières), et surtout la plantureuse suédoise Anita Ekberg tout juste sortie de "La Dolce Vita" (1960) de Federico Fellini et l'excellent Jack Palance dont le visage coupé à la serpe imposait un charisme unique et particulier. Une superproduction historique comme Hollywood savait en faire et dans laquelle les italiens s'engouffraient en réinventant le genre comme avec le peplum. Le film raconte un pan d'histoire, les invasions Mongols au début du 13ème siècle avec à leurs têtes Genghis Khan et son fils Ogodaï...

aff_mongols-02.jpg~original (1140×1600)Anita_Ekberg_mongols-07.jpg~original (650×265)

Malheureusement le film n'a strictement rien à voir avec l'Histoire ! Tout est faux, parler d'approximation serait encore loin de la vérité. Par exemple Genghis Khan est mort en 1227 et son fils Ogodaï lui succède avec autant de gloire de 1227 à 1441... Bref historiquement ce film est clairement dans le pire. Si on oublie le contexte avéré de ces invasions le film reste une production "historique" honnête avec tous les ingrédients qu'on aime dans ce genre de film. Une peu de sensualité, des décors et costumes aussi exotiques que soignés, des traitrises, de la lâcheté et du courage, de l'action et des batailles... etc... André De Toth était en fin de carrière et il semble qu'il n'ait pas franchement aimé travailler sur ce film de commande laissant la place à ses compères italiens. Avec 20000 figurants et 15000 chevaux, on aurait aimé des combats moins foullis, plus maitrisés, plus épique aussi plutôt que ces bagarres en coulisse. Le côté kitsh apporte un certain charme à l'aventure, quelques scènes marquent particulièrement notamment la scène dans les marais qui font écho au cinéma d'Eisenstein. Mais dans l'ensemble ça reste une superproduction ambitieuse qui n'a pas les qualités pour concurrencer les chefs d'oeuvre du genre. Un divertissement honnête qui doit beaucoup à la performance de Jack Palance et aux charmes de Anita Ekberg. Bon point pour la barbarie assumée des Mongols. Un film "historique" de bonne facture, parfois efficace parfois maladroite, un bon divertissement.

 

Note :             

 

12/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :