Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Mon Beau-Père et moi (2000) de Jay Roach

7 Juin 2016, 08:43am

Publié par Selenie

Le réalisateur Jay Roach sort de deux gros succès de la comédue US avec coup sur coup "Austin Powers" (1997) et "Austin Powers l'espion qui m'a tirée" (1999) et avant "Austin Powers Goldmember" (2002). Il se lance dans une comédie moins débridée et moins délirante mais pas moins drôle. Plus familiale dans tous les sens du terme que la franchise "Austian Powers", Jay Roach réunit deux acteurs que tout sépare pour mener cette bataille intra-familiale. Le comique Ben Stiller issu du célèbre Saturday Night et qui est encore auréolé du succès du chef d'oeuvre "Mary à tout prix" (1998) des frères Farelly, fait face au monstre sacré Robert De Niro qui vient tout juste de goûter au nouveau genre comédie avec "Mafia Blues" (1999) de Harold Ramis ; on sait aujourd'hui que c'est aussi le début d'une nouvelle ère de films plus ou moins médiocres pour De Niro qui ne retrouvera plus jamais de films du niveau des années 70 à 90...

19458150.jpg (600×800)mon-beau-pere-et-moi-2000-20-g.jpg (800×501)

Toujours est-il qu'il semble que Bob De Niro y ait pris goût pour accepter une seconde comédie d'affilée et en prenant également la double casquette en tant que co-producteur. Il s'agit d'une histoire assez basique, comme un sous-genre en soi, du repas familial avec comme fond un mariage. La soeur ainée doit présenter son nouveau fiancé à son père ex-agent de la CIA pour qui aucun homme n'est assez bien pour sa fille chérie. Très vite les personnages secondaires se retrouvent particulièrement en retrait car tout, absolument tout repose sur le face à face entre le père et son nouveau beau-fils avec plusieurs scènes hilarantes. Papa qui passe son beauf au détecteur de mensonge entre autres, le fiancé qui fait tout pour plaire mais c'est clairement pas son jour de chance ! Jay Roach réussit son coup et signe là une comédie excellente, bien vue, bien rythmée et aux gags vraiment drôles assez nombreux pour parsemer un scénario bien troussé. Dans le genre on est au-dessus de la moyenne. Un très bon moment qui précède deux autres épisodes qui viendront plus tard.

 

Note :           

 

16/20

Commenter cet article