Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Mon beau-père, mes parents et moi (2004) de Jay Roach

21 Juin 2016, 08:39am

Publié par Selenie

Après le beau succès du premier opus "Mon beau-père et moi" (2000) le réalisateur Jay Roach retrouve son équipe après avoir entre deux réalisé le troisième opus de son autre franchise "Austin Powers : Goldmember" (2002). Donc après la rencontre entre Greg Focker et son beau-père Jack Byrnes voici que Greg va devoir présenter ses parents. Outre la présence du duo Ben Stiller et Robert De Niro, le gros bonus de cette suite est évidemment les parents de Greg qui sont joués par le duo de monstres sacrés Dustin Hoffman et Barbara Streisand ! Si Ben Stiller voulait absolument Barbara Streisand comme maman, cette dernière qui n'avait pas joué depuis son propre film "Leçon de séduction" (1997), n'a accepté que par amitié de 40 ans avec Dustin Hoffman. Robert De Niro et Dustin Hoffman, eux, se retrouvent pour la troisième fois après "Sleepers" (1996) et "Des Hommes d'honneur" (1998) de Barry Levinson...

18403883.jpg (600×800)18871441.jpg (495×320)

Outre ce casting de luxe, l'autre bonne idée est de confronter les parents et leurs différences culturelles. Où comment gérer la rencontre explosive entre les Byrnes et beau-papa conservateur, réac et ancien de la CIA avec ses parents gaucho-écolo baba cool. Le scénario est une nouvelle fois rempli de gags souvent plutôt marrants. Le face à face est drôle et en prime on a des acteurs 4 étoiles qui s'amusent comme des gamins et se répercutent évidemment sur le spectateur. Dustin Hoffman est clairement le plus amusant et le plus amusé, il est d'une joie de vivre contagieuse. Mais comme pour le premier opus, les personnages féminins de belle-maman Byrnes et de l'épouse sont trop en retrait. Malgré tout ça reste une suite réussie qui a trouvé la bonne recette pour re-signer une nouvelle fois. Une comédie familiale rythmée avec un duo Hoffman-Streisand surprenant. La logique se fera avec la suite "Mon beau-père et nous" qui marquera l'opus de trop...

 

Note :            

 

15/20

Commenter cet article