Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Irréprochable (2016) de Sébastien Marnier

7 Juillet 2016, 16:34pm

Publié par Selenie

Premier long métrage pour Sébastien Marnier qui n'est pourtant pas un néophyte puisqu'il est journaliste et écrivain ayant écrit 3 romans et ayant été co-auteur sur l'excellent "Polissons et Galipettes" (2002) et sur la série d'animation "Salaires nets et monde de brutes" (2016). Il signe là (mise en scène et scénario) un thriller psychologique tendu où une femme manifestement instable va tout faire pour se débarasser de sa rivale pour reprendre son poste. Dès les premières images, le réalisateur nous plonge dans une atmosphère mystérieuse et anxiogène bien mise sous tension par une musique idéalement intriguante, pas si éloignée du genre film d'horreur.

002350.jpg (530×720)irreprochable.jpg (1023×682)

L'excellente Marina Foïs interprète donc Constance, agent immobilier, qui revient dans sa ville natale après avoir dû quitter Paris en mode discrète et alors qu'elle croit reprendre dans l'agence de son premier job mais c'est une jeune femme qui est choisie sa place. Cette dernière est jouée par la charmante Joséphine Japy (vue et remarquée dans "Respire" en 2014 de Mélanie Laurent). Tandis que son ex-amant est joué par Jérémie Elkaim et son amant par Benjamin Biolay. L'acteur-chanteur ä un rôle particulièrement ingrat et vicieux, il est dommage que son rôle ne soit pas plus présent dans l'intrigue principale. Mais évidemment tout repose essentiellement sur le personnage de Constance, psychopathe perverse manipulatrice et mythomane dans un rôle qui confirme que Marina Foïs est bien plus intriguante et surprenante dans les drames comme elle l'avait déjà montré dans "Darling" (2007) de Christine Carrière et "Polisse" (2011) de Maïwenn. Sébastien Marnier signe un joli mixte de "Harry un ami qui vous veut du bien" (2000) de Dominik Moll avec "Le Couperet" (2005) de Costa Gravas. Quelques maladresses et/ou mauvais choix comme 1-2 scènes de nudité gratuite et un final qui aurait dû éviter le gros plan final pour rester sur l'arrière-plan flouté (vous comprendrez...). Ambiance thriller psychologique parfaitement maitrisée et un casting au diapason. Une bonne surprise.

 

Note :              

 

14/20

Commenter cet article