Cop Car (2015) de Jon Watts

par Selenie  -  16 Septembre 2016, 10:03  -  #Critiques de films

Une bonne affiche, un spitch alléchant et un acteur qu'on n'a pas vu depuis longtemps sur grand écran, voilà qui pouvait laisser croire à un polar rugueux. Le réalisateur change de registre après son film d'horreur "Clown" (2014) produit et joué par Eli Roth ("Hostel" en 2006 et dernièrement "The Green Inferno" en 2013). Cette fois il s'agit de suivre deux gamins de 10 ans en fugue et qui volent une voiture de police sans se douter qu'elle appartient à un flic véreux. Le gros bonus du film réside dans le retour de Kevin Bacon, acteur talentueux dont le dernier rôle principal était dans le confidentiel "L'honneur d'un marine" (2009) de Ross Katz et dont le dernier grand film était "Death Sentence" (2007) de James Wan. Alors déclinant doucement sur la route des has been, il rebondit à la télévision avec la série "Following" (2013-...)...

tf1_media_ingest140448_image_0_600x800.jpg (600×800)264775.jpg (1081×720)

Bref, "Cop Car" peut être vu comme le coup de la denrière chance. Malheureusement pour lui, malgré le potentiel, ce film est mineur pour ne pas dire simplement râté. Kevin Bacon interprète un flic ripoux qui se voit contraint de courir après deux gosses qui ont volé sa voiture avec une chose bien encombrante dans le coffre. Un personnage parfait pour l'acteur qui le joue à la perfection jusque dans les détails (comme l'explique l'acteur : "je voulais que mon personnage soit impressionnant mais pas forcément en grande forme. Son corps était probablement bien plus cotaud dans sa jeunesse mais là il commence à fatiguer"). Les deux enfants sont joués par James Freedson-Jackson (vu dans la série Netflix "Jessica Jones") et Hays Wellford (vu dans "independance Day : resurgence" de Roland Emmerich), s'ils font le job, le problème reste leurs personnages bien mal écrits. En effet, ils sont censés être assez débrouillards pour voler une voiture et fuguer mais assez naïfs et/ou innocents pour jouer bêtement avec les armes et réagir de façon incohérente à certaines situations (la découverte dans le coffre les laisse de marbre ?! A 10 ans aujourd'hui on est certainement pas bloqué par une radio CB..). Outre les enfants mal gérés, il y a aussi cette mise en scène académique et peu inspirée. Jon Watts ne transcende jamais ce road-movie risqué, aucun suspense avant la fin, on serait presque dans une promenade de santé. On s'ennuie ferme car Hollywood ne peut se permettre qu'un happy end avec un tel récit. Et pourtant, Jon Watts a été choisi pour réaliser le énième reboot "Spiderman - homecoming" (2017) dont le tournage a débuté en juin dernier... Espérons... Pour l'anecdote, la plaque de la Cop Car est 149PCE, soit la même que la voiture rouge dans "Duel" (1973) de Steven Spielberg.

 

Note :             

 

06/20