Ma vie avec Liberace (2013) de Steven Soderbergh

par Selenie  -  19 Septembre 2013, 15:48  -  #Critiques de films

Un film dont on a entendu beaucoup parlé... Malgré une tête d'affiche composée de deux grandes stars et d'un réalisateur renommé ce film a eu tous les soucis du monde pour son financement... Plusieurs années après "Le secret de Brockeback Moutain" (2005) de Ang Lee il semble que l'homophobie se soit développé ! Le film fut jugé en effet "trop gay" et il ne doit son salut que grâce à la chaine HBO...

Histoire vraie d'un homme peu connue sur le vieux continent, Liberace est un pianiste virtuose et un showman qui était la première star télé (aux states) et l'artiste le mieux payé au monde ! Dans le casting il est à noter qu'ils sont plusieurs à avoir connu personnellement Liberace (Douglas, Debbie Reynolds, Jerry Weintraub producteur) ce qui apporte une caution supplémentaire à la reconstitution. Cette reconstitution en mets plein les yeux avec le faste hyper kitsh assumé par l'artiste. Mais derrière l'effet visuel il y a un scénario magnifique et une histoire d'amour qui ne manque ni d'humour, ni d'émotion. Mais le vrai bonus est sans aucun doute le superbe duo Matt Damon-Michael Douglas au sommet de leur art ; Dougals (qui sortait d'un cancer) incarne un Liberace lpus nuancé qu'il n'y parait au premier abord, derrière le mégalo et l'égocentrique il y a un homme touchant et finalement seul avec son luxe et son succès. Par contre il est étonnant que la différence d'âge ne soit pas assumé (Scott avait 17 ans lorsqu'il rencontra Liberace qui avait environ 40 ans de plus). Néanmoins ce film est magnifique et offre l'un dse plus beau couple de cette année tandis qu'on semet à espérer que ce film ne soit pas le dernier (comme annoncé) du réalisateur.

 

Note :             

16/20

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

princecranoir 23/09/2013 20:58

Superbe cloture de carrière pour Soderbergh alors qu'il marie comme jamais musique et cinéma avec charme et finesse.

Siloé 20/09/2013 22:35

Il faut être aveugle pour ne pas voir à quel point ce film est soigné, tant sur la forme que le fond.
Heureusement, Cannes 2013 l'avait placé ds la compétition, même si il avait été déclassé en téléfilm en zunie.
J'ai regardé des vidéos d'archives sur yt, c'est incroyable mais la rolls existe, les pianos , les costumes de dingues et les bagues grosses comme des boucliers de Romains antiques, aussi.
Donc, c'est carrément injuste.