The Bling Ring (2013) de Sofia Coppola

par Selenie  -  14 Juin 2013, 13:58  -  #Critiques de films

Après un dernier film décevant la fille Coppola revient avec un film sur une histoire vraie, celle d'une bande d'ado qui écumaient les maisons de stars pour vivre par procuration leur vie de luxe. La réalisatrice s'est inspirée d'un article de Vanity Fair par Nancy Jo Sales, également pour écrire son scénario. A part Emma "Hermione" Watson elle a choisi un casting inédit, des jeunes inconnus qui s'ens ortent haut la main ; on ne sera pas étonné de revoir Katie Chang (la leader) et Israel Broussard (le garçon) dans un futur proche. Sofia Coppola a choisi une construction via des flashbacks, alterant passé présent, un système plutôt bien vu ça crée une bonne dynamique surtout qu'on connait la conclusion de l'affaire. The Bling RingThe Bling Ring : Photo Emma Watson, Israel Broussard, Katie Chang  

Ce film est l'anti-thèse des films de ghettos-cités puisqu'ici pas d'ados désherités ou qui ont un quotidien difficile. Non ici ce sont des ados qui sont nés avec une cuillère en argent (ou en bronze) à défaut d'être de l'or qu'ils convoitent et rêvent par le biais des stars environnantes. Notre empathie est donc très limité (pour pas dire pire), on ne s'attache jamais à ces gamins pourris gâtés, finalement peu intelligents et surtout aussi superficiels (voir plus !) que les stars. Lorsque Sofia Coppola dit que cette affaire est symptomatique de l'époque où nous vivons (facebook, télé réalité, luxe...) ça peut faire griser ; en effet ce "symptôme" est surtout celui des gosses de riches qui côtoie déjà de près l'image du luxe, la marche juste après pour eux. Ceci dit, du point de vue de la réalisatrice le film atteint son but... Le vrai soucis reste la vraisemblance... Ce petit groupe de voleur ne prend jamaus aucune réelle précaution et surtout c'est incroyable comment les maisons de stars sont toujours ouvertes ou au pire les clefs sont sous le paillasson (lol), les voitures de luxe n'ont que rarement une serrure et même les coffre-forts sont ouverts !!! Jamais aucune effraction les demeures luxueuses sont de vrais moulins ! Sans compter qu'aucune ne semble avoir d'alarme... Bref question crédibilité il y a comme un trou béant... Par contre on reste toujours dans le thème de l'adolescence, chère à Sofia Coppola (tous ses films parlent du passage "difficile" vers l'âge adulte), l'esthétique porte sa marque et la BO est toujours aussi travaillée. Cependant le côté superficiel de ses derniers sujets (amorcé avec "Marie-Antoinette" avant le râté "Somewhere") déteint aussi sur la qualité intrinsèque de ses films. Attention on préfère ses premiers films ("Virgin Suicides" ou "Lost in Translation") dont le fond était beaucoup plus approfondit.

 

Note :           

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 19/10/2013 09:33

Film aussi superficiel que son sujet.

robin 15/06/2013 21:45

un peu moyen effectivement !