The Indian Runner (1990) de Sean Penn

par Selenie  -  29 Juillet 2014, 10:28  -  #Critiques de films

Après une dizaine d'année de carrière (enfin 17 excatement si on compte une première apparition dans "La petite maison dans la prairie") l'acteur Sean Penn, alors sortant de son mariage tumulteux avec Madonna, passe derrière la caméra pour son premier long métrage en tant que réalisateur. Outre Charles Bronson, Valeria Golino (déjà connu en Italie), une brève apparition de l'inconnu Benicio Del Toro et Dennis Hopper (qui le fit touner sur "Colors" en 1988) Sean Penn choisit alors des acteurs encore inconnus du grand public, Patricia Arquette (qui va exploser bientpot avec "True Romance" et "Rangoon"), David Morse (qui malheureusement sera un second rôle de luxe) et surtout Viggo Mortensen (qui attendra encore 10 avant d'exploser à son tour).

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/98/73/75/20603045.jpghttp://image.toutlecine.com/photos/i/n/d/indian-runner-1991-06-g.jpg

Penn nous plonge dans une tragédie familiale à deux niveaux de lecture. La première est la difficile réinsertion des vétérans du viêt-nam, la seconde est la crise économique (déjà). Pour la première Mortensen incarne un écorché vif que la guerre a rendu plus ou moins shyzophrène bipolaire, on pense à un "Rambo". La seconde on suit le frère du précédent, devenu flic parce que la crise économique lui a retiré sa ferme. Il vit tant bien que mal dans la réalité tout en regrettant ses rêves de fermier alors qu'il tente de sauver son frère du naufrage. Malgré la dépression sous-jacente et le malheur Sean Penn instaure un sentiment d'optimisme, d'espoir où on finit par croire que la fin ne va pas sombrer dans le drame. Les acteurs sont magnifiques, le scénario bien écrit pour un récit implacable, Sean Penn signe un film beau et tragique sur le destin, le courage et le pardon.

 

Note :               

 

17/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :