The Salvation (2014) de Kristian Levring

par Selenie  -  28 Août 2014, 05:16  -  #Critiques de films

Un western signé du réalisateur danois Kristian Levring, fan du genre, qui présenta son oeuvre au dernier Festival de Cannes après son précédent film, "Le Roi est vivant" (2000) une adaptation du "Roi Lear" de Shakespeare transposé en Afrique avec 11 touristes... Comme tout fan du genre le réalisateur s'ets fortement inspiré des maitres, outre les grands réalisateurs on remarquera également quelques notes de musique qui rappeleront Ennio Morriccone. L'histoire est assez banale puisque on retrouve une grande part du western "Le dernier train de Gun Hill" (1959) de John Sturges.

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/07/18/17/04/286303.jpghttp://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/07/15/11/16/581217.jpg

Heureusement le scénario est intelligemment écrit et rappelle que la conquête de l'ouest est l'oeuvre de millions de colons souvent venus du Vieux Monde. Ce que rappelle également l'excellent western naturiste "Gold" (2013) de Thomas Arslan, qui prouve aussi que l'Europe se réapproprie de belle manière un mythe américain. Poussant la logique jusqu'au bout le réalisateur monte le film autour d'un casting international judicieux ; du danois Mads Mikkelsen (une fois de plus grandiose) au britannique Jonathan Pryce en passant par le gaulois Eric Cantona, ce denrier surnommé "Le Corse" comble ainsi un accent à couper au couteau. Mikkelsen retrouve là sa partenaire de "Casino Royale" (2006) de Martin Campbell, Eva Green qui apporte un atout charme indéniable. Le cahier des charges de l'ouest sauvage est bien rempli, entre revolver et grands espaces. Des paysages magnifiques qui feraient plus illusions (tourné en Afrique du Sud !) si les images de synthèses de venaient parasiter l'arrière plan...  Quelques scènes sont magnifiquement mis en scène, quelques beaux tableaux notamment sous la pluie. Un très bon western, solide et d'un classicisme juste apparent. Il manque juste un petit peu plus d'originalité dans le déroulement de l'histoire.

 

Note :            

 

13/20