Comme un avion (2015) de Bruno Podalydès

par Selenie  -  11 Juin 2015, 11:50  -  #Critiques de films

Réalisateur-acteur de son film Bruno Podalydès joue là pour la première fois le personnage principal de son film. D'habitude il offre ce dernier à son frère de Denis Podalydès, comme il l'a fait sur ses autres films comme le succulent "Dieu seul me voit - Versailles Chantier" (1997), l'excellent "Liberté-Oléron" (2000),  le trop sous-estimé "Bancs Publics - Versailles Rive Droite" (2009) ou l'amusant "Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé" (2012). Cette fois, Denis à un second rôle dans un casting toujours aussi soigné et pétillant allant de Sandrine Kiberlain à Michel Vuillermoz en passant par Vimala Pons et Agnès Jaoui.

203359.jpg (160×217)210153.jpg (640×427)

L'acteur-Réalisateur interprète donc un quinquagénaire spécialisé dans l'aéronautique qui se prend tout à coup l'envie de partir en randonnée fluviale en kayak. On retrouve tout l'univers Podalydès dans ce film champêtre, un héros lunaire, sorte de Pierrot pas à sa place qui décide une petite parenthèse aventureuse. En résumé il se rêverait bien en St Exupéry dans l'aventure postale, il sera Michel en randonnée bucolique... Personnages plus ou moins décalés, rythme lancinant, dialogues plus ou moins fantaisistes pour une comédie douce-amère qui ne manque ni d'absurde, ni de poésie. Malheureusement cette fois, contrairement à ses précédents films, il manque quelque chose à dire et à raconter, il manque une cohérence sur l'ensemble. On s'ennuit d'abord pendant près de 40mn (sur 1h45 ça fait beaucoup), on attend la croisière tant attendue dans des préparatifs beaucoup trop longs. Ensuite le scénario, à l'image de son personnage, tourne un peu en rond avant un épilogue qui n'amène nulle part. Le vagabondage bohème se trouve être un leurre et on a surtout la sensation que Bruno Podalydès n'a pas su vraiment où aller. Frais et sympa avec en prime un petit côté érotico-bohème on reste malgré tout déçu, Podalydès signe là son film le plus bancal, le moins abouti.

 

Note :              

 

10/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :