Un moment d'égarement (2015) de Jean-François Richet

par Selenie  -  25 Juin 2015, 17:04  -  #Critiques de films

Remake du film éponyme de (1977) écrit et réalisé par Claude Berri, celui-ci a été mis en chantier par le fils de ce dernier, le producteur Thomas Langmann qui a fait appel à une équipe issue de ses productions précédentes. Au scénario Liza Azuelos (réalisatrice de "LOL" en 2008) co-écrit avec Jean-François Richet qui retrouve donc son acteur de "Mesrine" (2008) Vincent Cassel... Dans les rôles principaux Cassel et François Cluzet reprennent les rôles respectifs de Jean-Pierre Marielle et Victor Lanoux, la tentatrice de 17 ans jouée à l'origine par Agnès Soral est remplacée par Lola Le Lann, ici dans son premier rôle. Le premier film (1977) était ancré dans la parenthèse enchantée des seventies et dans le réalisme d'une comédie dramatique.

207428.jpg (160×217)531380.jpg (640×452)

Cette fois le choix a été clairement d'en faire une comédie. Que le scénario soit réadapté à quatre mains est significatif ; Azuelos étant plus à l'aise sur l'adolescence et la romance, Richet étant plus porté sur le viril (plus habitué aux films "musclés"). Evidemment 38 ans sont passés et le fait de moderniser l'histoire est une évidence, mais comme trop souvent on tombe vite dans les clichés faciles. Il faut entendre le vocabulaire des deux ados (?!) ; rappelons juste que toutes les ados ne parlent pas ainsi ! Ensuite le personnage de Louna est assez différent. Dans le film originel elle semble à la fois plus âgée et plus mature, moins "émoustillée", ici Louna est une gamine qui joue une lolita particulièrement troublante, séductrice vénéneuse qui tranche avec la jeune fille qu'elle est autrement. La jeune Lola De Lann a eu le rôle après une improvisation où elle a séduit Vincent Cassel, on a aucun mal à le croire... Bon point pour la seconde fille jouée avec justesse par Alice Isaaz (vu dans "La crème de la crème" de Kim Chapiron). Néanmoins si elle est étonnante dans les phases de séduction mais elle est mauvaise et nunuche sur les scènes d'émotion et de larmes. La volonté de faire rire est une réalité qui fait mouche assez souvent, surtout via les deux pères en prise avec leur propre contradiction. Un remake sympa et qui réussit l'exploit de n'être pas plus mauvais que l'original, un film qui offre juste d'autres points de vue. On reste assez perplexe sur la morale de fin, Louna/Lola De Lann étant nettement plus lolita que Françoise/Agnès Soral... Une comédie familiale sympa pour ce début d'été sans être renversant de créativité. En prime, outre les papas excellents, une révélation dont on entendra parler.

 

Note :               

 

13/20