Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

La légende de Viy (2014) de Oleg Stepchenko

14 Juillet 2015, 09:06am

Publié par Selenie

Curiosité que ce film dont le titre de gloire est d'être le plus gros succès d'un film russe en Russie pour l'année 2014 en engrangeant plus de 34 millions de dollars ! Chez nous il ne sort qu'en direct-to-video. Adapté d'une nouvelle de Gogol (un des plus grand romancier russe) par un réalisateur méconnu qui n'a rien tourné depuis 10 ans, le film est souvent vendu comme une sorte de "Sleepy Hollow" (1999) de Tim Burton ; même village isolé et terrorisé par un monstre, village "sauvé" par un homme extérieur.

3og6.jpg (914×1280)314921.jpg (1680×945)

Ici on suit donc un cartographe désargenté parti chercher fortune et qui arrive dans un village reculé de Transylvanie où une peuplade semble tout droit sortie des invasions barbares du début Moyen-Age, alors que l'histoire est sensée se dérouler en 1713. Bien que le film soit russe avec un casting presque entièrement russe, nous reconnaissons deux acteurs anglais, Charles Dance (Tywin Lannister dans "Games of Thrones") et notre héros joué par Jason Flemyng (M. Bovery dans "Gemma Bovery" et Azazel dans "X-Men le commencement"). Au début du film on pense tomber sur une comédie avant d'arriver dans l'obscurité ténébreuse du village. Un prologue léger qui annonce de nombreuses tentatives d'humour  qui tombent souvent à plat et qui ne sied pas forcément au reste du film. Dans le même temps, c'est assez symptomatique du film. En effet, la mesure n'est pas le fort du réalisateur puisque tout est outrancièrement poussif. Tous les acteurs surjouent, les décors sont caricaturalement crasseux, les costumes manquent cruellement de recherche ne serait-ce qu'en distinction entre castes et/ou sexes... Mixte entre "NightWatch" (2004) et l'univers de Van Helsing le film manque totalement de créativité et d'idée et tombe dans une sorte de parodie qui n'est malheureusement pas voulue. Un tel succès chez les russes laissent particulièrement perplexe.

 

Note :              

 

05/20

Commenter cet article