Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Everybody wants some !! (2016) de Richard Linklater

22 Avril 2016, 08:37am

Publié par Selenie

Après la fin d'une trilogie avec "Before Midnight" (2013) et son ambitieux mais un peu vain "BoyHood" (2014), le réalisateur Richard Linklater revient aux sources, de sa filmo et de sa propre jeunesse puisqu'il signe ici un film qui fait directement référence à son second long métrage "Génération Rebelle" (1993) avec Milla Jovovich, Matthew McConaughey où des jeunes vivaient leurs denriers jours en fac en 1976. Cette fois ce sont les derniers jours de repos à la fac avant de commencer les cours au début des années 80... On peut se demander pourquoi un tel film 26 ans après les rebelles ?! En effet, est-ce que Richard Linklater a autre chose à dire ?! Non pas du tout !

033898.jpg (600×934)205047.jpg (1083×720)

Le titre fait référence à un titre de Van Halen qui résuma l'esprit du film selon le réalisateur qui déclare : "la chanson exprime parfaitement le sens de l'humour et l'obsession pour le sexe des garçons de 18 ans."... Ok , mais le soucis c'est que le réalisateur n'approfondit en rien le sujet et qu'il signe une sorte d'auto-remake qui joue toujours la carte nostalgie avec une pincée d'ironie sympathique. Car la musique est sans doute l'atout bonus avec une BO merveilleuse idéale des années 1975-1985. Retirez la BO et il ne reste plus grand chose. Emmené par un casting d'inconnus comme Zoey Deutsh, Blake Jenner, Ryan Guzman, Tyler Hoechlin, Glen Powell, Wyatt Russell qui sont la plupart des chouchous de sériephiles à la mode de la tv d'aujourd'hui, ils sont parfaits grâce à une belle direction d'acteur et une reconstitution soignée. Le charme opère, on passe relativement un bon moment. Cependant on sort de la séance avec la sensation d'un déjà-vu. Le scénario reste le pire, il s'agit ni plus ni moins d'une succession de scénettes qui correspondent chacunes à une fête qui permet de revisiter les genres musicaux de l'époque. Dans le fond rien de nouveau, rien à dire, rien à ajouter. Finalement la différence avec un "American Pie" c'est la BO et l'humour gras assumé. Linklater reste un conteur épatant, mais on préfère sa trilogie amoureuse à ses chroniques un peu vaines.

 

Note :            

 

13/20

Commenter cet article