Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Ma Loute (2016) de Bruno Dumont

13 Mai 2016, 16:01pm

Publié par Selenie

Quelques temps après son succès surprise avec sa série "Le P'tit Quinquin", le réalisateur Bruno Dumont persiste et signe dans la comédie avec un nouveau long métrage qui reste plutôt atypique dans sa filmo. En effet, depuis "La Vie de Jésus" (1997) Bruno Dumont a construit une filmo originale et sans concession dans le tragique plutôt que dans le rire. Un style bien particulier qui le place d'emblée parmi les réalisateurs à suivre bien que, avouons-le, nous n'en soyons pas grand fan !... Après son dernier long, "Camille Claudel 1915" (2013), le réalisateur retrouve pour l'occasion son actrice Juliette Binoche qui passe donc du biopic tragique à la comédie burlesque. Par là même Dumont invite deux autres stars, Valeria Bruni-Tedeschi et Fabrice Luchini, une fois n'est pas coutume puique Bruno Dumont fait le plus souvent appel à des amateurs et inconnus. Aux côtés de ces trois stars il y a donc un casting essentiellement composé d'inconnus. Dumont nous plonge dans un coin de la Côte d'Opale, où une famille bourgeoise un peu particulière croise la route d'une famille du terroir qui ne l'est pas moins pendant qu'un duo de policier enquête sur de mystérieuses disparitions. Cette histoire fut inspirée au réalisateur après être tombé sur des cartes postales d'époques (l'histoire se déroule en été 1910) qui montraient des gens du coin qui jouaient les passeurs de la baie de la Slack pour les riches bourgeois de la ville...

284717.jpg (1200×1600)La-bande-annonce-du-jour-Ma-Loute.jpg (940×626)

On a d'abord un peu de mal à suivre, car il faut bien le dire on comprend avec difficulté les dialogues, entre marmonnages et surjeu outrancier jusqu'à la caricature ,ce n'est pas toujours très compréhensible. Agaçant au début on finit par être absorbé par ce "monde" particulier, surjeu outrancier ou farce démesurée ?! Là est la question ! L'enquête est menée par une sorte de Dupont et Dupond mixé à Laurel et Hardy qui apportent des gags pas toujours subtiles pour une intrigue qui reste au final très secondaire. Le vrai intérêt de l'histoire reste la rencontre entre les pêcheurs de la baie et les bourgeois dont les moeurs de chacuns entre burlesque et décadence imposent une sorte de Roméo et Juliette qui serait mis en scène par Luis Bunuel ("Le journal d'une femme de chambre") et Etienne Chatiliez ("La vie est un long fleuve tranquille"). D'un côté la sobriété et la discrétion des "pauvres" introvertis, de l'autre la truculence et le pittoresque des bourgeois décadents. D'un côté une famille interprétée par des non professionnels qui sont impressionnants de justesse et de présence, de l'autre trois stars qui jouent avec jubilation et envie des bourgeois consanguins. Bruno Dumont a poussé au maximum le surjeu des comédiens, surtout et en particulier les trois stars, c'est à la fois le bonus et le malus puisque de l'agacement du début arrive une fin assez jouissive et complètement loufoque qui nous laisse un peu pantois. On est à la fois interloqué et saoulé, heureux et agacé, Bruno Dumont ne laisse une fois de plus pas indifférent. En prime une photographie sublime qui met particulièrement en avant la beauté sauvage et envoutante de la Côte d'Opale. Si on reste un peu en retrait il n'en demeure pas moins que la comédie sied à merveille à Bruno Dumont qui offre là un bijou d'originalité et c'est déjà énorme. Note obtenue de justesse, aussi parce que ce film risque certainement de gagner avec l'âge... A voir...

 

Note :               

 

15/20

Commenter cet article

princécranoir 16/05/2016 17:54

Je suis du même avis. Dumont nous emporte plus loin encore dans la farce grotesque et dans l'étrangeté réaliste avec ce conte qui ne s'autorise aucune limite. C'est à la fois la grande originalité de cette œuvre à part (comme du Podalydès par exemple mais encore plus brindezingue) dans le morne paysage cinématographique français, mais aussi sa limite qui fait que j'ai fini par lâcher le cerf-volant sur la fin. Mais ça reste un très bon moment de cinéma en compagnie d'un auteur français majeur (dont j'aime la plupart des films).

princécranoir 14/05/2016 18:32

J'irai me soûler d'air iodé dès demain. Avec Dumont, je suis prêt à toutes les expériences.