Doctor Strange (2016) de Scott Derrickson

par Selenie  -  26 Octobre 2016, 16:50  -  #Critiques de films

2ème film de la Phase 3 des sagas Marvel après "Captain America : Civil War" (2016) des frères Russo, ce film lance les aventures du superhéros Doctor Strange qui est pour faire simple le spécialiste des arts divinatoires et de la magie. Pour cette aventure les producteurs on fait appel à Scott Derrickson qui était jusque là spécialiste des films d'horreur avec "L'exorcisme d'Emily Rose" (2005), "Sinister" (2012) et "Délivre-nous du mal" (2014). Pas un génie mais un bon faiseur, parfait pour le tenir en respect vis à vis du cahier des charges de chez Marvel/Disney.

4029390.jpg (420×600)

On reste plus déçu côté scénaristes qui ont eux œuvré sur des nanars oubliables tels que  "Conan" (2011) de Marcus Nispel et "Dylan Dog" (2011) de Kevin Munroe. Evidemment comme à leur habitude, si l'équipe technique n'est pas toujours parfaite on est comblé côté casting. Doctor Strange est incarné par Benedict Cumberbatch tandis que ses compagnons sont interprétés par des acteurs de talents comme Tilda Swinton, Chiwetel Ejiofor (qui retrouve Cumberbatch après "12 years a slave") et Rachel MacAdams tandis que le méchant est joué par l'immense Mads Mikkelsen. Dès les premières minutes on s'aperçoit que la dimension grand public Disney arase l'aspérité qui donnait du cachet au personnage principal. En effet dans les comics Doctor Strange est un surdoué narcissique, cynique, dépravé et qui cherche surtout à faire fortune en choisissant bien des clients fortunés. Dans le film il est juste vantard et égocentrique...

To-play-the-role-of-ancient-one-Tilda-shaved-her-head.jpg (1200×630)

Si le calibre des acteurs n'est pas en cause on aurait aimé un Doctor Strange plus fidèle aux comics pour un caractère plus fort et tendancieux et donc plus intéressant. Dans le même genre le méchant Kaecilius manque autant de cachet que de nuance, Mikkelsen s'impose par son charisme naturel mais ne peut parvenir à en faire un méchant d'anthologie, juste un méchant de base. Cette propension à ne pas développer les caractères des protagonistes et leur psychologie est ici particulièrement malheureux car c'est un choix inadéquat vis à vis des pouvoirs du superhéros, tout aussi symptomatique du manque de mystère dans l'intrigue comme dans l'atmosphère. Limpide car très explicatif, le scénario donne toutes les clefs, la mise en scène est invisible car noyée dans des effets spéciaux pas innovants (on a vu "Inception" !) mais omniprésents et parfaitement maitrisés et intégrés au récit. D'ailleurs précisons entre autres que le directeur photo Ben Davis était aussi sur les films "Kick-Ass", "Les Gardiens de la Galaxie" et "Avengers : l'Ere d'Ultron". La première partie du film, qui suit le prologue, est une partie trop ennuyeuse et prend une part trop longue comparée au film et à son intérêt alors que l'apprentissage (de lui-même comme de ses nouveaux confrères) est délaissé. "Doctor Strange" est un Marvel de base, classique, qui manque énormément d'ambition et surtout d'audace. Le cahier des charges a été trop bien suivi. Scott Derrickson signe un film inoffensif et donc qui marchera car ne fait de mal à personne. Bien fait et solide mais sans panache.

 

Note :                  

12/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :