Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Sing Street (2016) de John Carney

4 Novembre 2016, 08:02am

Publié par Selenie

Après les belles réussites "Once" (2007) et "New-York Melody" (2014), le réalisateur irlandais John Carney persiste et signe une nouvelle incursion dans le monde de la musique avec cette fois le côté teen movie nostalgique en plus. Après deux histoires de couples adultes qui se rejoignent et philosophent sur et par leur musique, le cinéaste nous emmène dans le Dublin en crise du milieu des années 80 à l'époque du lycée.

0816970.jpg (441×600)

Produit, écrit et réalisé par John Carney, il est aussi co-compositeur-auteur de plusieurs morceaux originaux qu'on entend dans le film (du groupe Sing Street évidemment) qui sont autant d'hommages vintages pop rock des années 80. Des morceaux excellents qui ne dénotent pas du tout avec le reste de la BO absolument géniale où on reconnaitra des groupes comme Duran Duran, A-Ha, The Cure, The Clash... Le scénario reprend les codes du teen-movie mais sans se prendre au sérieux, avec une bonne dose de nostalgie et de dérision, s'y ajoutent en fond plusieurs sujets brûlants alors en Irlande des eighties (divorce interdit, pédophilie, crise économique...) mais là aussi sans tomber dans le pathos tragique. Non John Carney veut nous faire vibrer et nous rappeler que tous les rêves ont droit d'exister. Utopique sans aucun doute mais un film optimiste et jubilatoire, un vrai grand coup de coeur qui nous donne envie de revivre notre adolescence.

sing-street-lucy-boynton-and-ferdia-walsh-peelo.jpg (676×450)

C'est "The Commitments" (1991) de Alan Parker qui croise "Le monde de Charlie" (2013) de Stephen Chbosky qui rencontre "Billy Elliott" (1999) de Stephen Daldry. Le casting est emmené par un trio impeccable, le jeune Ferdia Walsh-Peelo chanteur-musicien justement en train de se faire un nom en Irlande, Jack Reynor déjà aperçu dans "Macbeth" (2015) de Justin Kurzel et surtout la jolie Lucy Boynton qui joua son premier rôle en tant que Beatrix jeune dans "Miss Potter" (2006) de Chris Noonan et qui (promesse !) fera reparler d'elle. Un film rock'n roll aussi émouvant qu'énergique. Un film qui a été fort apprécié dans les festivals dont celui de Sundance et surtout Dinard où il a gagné le Hitchcock d'Or et le prix du scénario. Une vraie bulle de bonheur à la fois drôle et tendre avec une BO d'enfer. A voir et à conseiller.

 

Note :                  

16/20

Commenter cet article