Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

XXX : Reactived (2017) de D.J. Caruso

27 Janvier 2017, 08:52am

Publié par Selenie

Après "XXX" (2002) de Rob Cohen et "XXX : the next Level" (2005) de Lee Tamahori voici donc le n°3, le retour tonitruant tant annoncé par sa star Vin Diesel. A la fois surpris (le 2nd opus a été un bide au box-office) et pas car Vin Diesel sait par-dessus tout qu'après son carton avec "Fast and Furious 7" (2015) de James Wan il a le pouvoir de d'imposer le retour d'un de ses personnages franchisés à l'instar de "Riddick"... Cette fois le réalisateur est un autre spécialiste du film d'action, D.J. Caruso, solide faiseur de "Salton sea" (2002) à "Numéro 4" (2011) en passant par "Paranoïak" (2007) sans pour autant être inoubliable, une aubaine pour Vin Diesel producteur ! Au casting des stars mais aucune qui est du charisme et de la puissance populaire de Vin Diesel.

024416.jpg (530×720)

A l'exception notable de l'inénarable et omniprésent Samuel L. Jackson, on a Toni Collette (besoin d'un chèque ?!), Donnie Yen star chinoise de la saga "Ip Man" (2008-2017) et vu dernièrement dans le rôle de l'aveugle dans "Rogue One : a Star Wars Story" (2016) de Gareth Edwards, un certain Tony Jaa star des cultes "Ong-Bak" (2004) de Prachya Pinkaew aujourd'hui oublié et simple faire-valoir déjà à l'oeuvre comme tel dans "Fast and Furious 7" et évidemment son lot d'atouts charmes avec la méconnue Ruby Rose (simultanément dans "Resident Evil : chapitre Final" de Paul W.S. Anderson), la très jolie Nina Dobrev vue dans "Vampire Diaries" (2009-2014) et la prometteuse Deepika Padukone star Bollywoodienne qui commence sa migration vers Hollywood avec ce film. En prime une guest star du ballon rond dans le prologue juste pour gagner du buzz (faut voir l'inutilité du truc !). Bref personne pour faire de l'ombre à la star incontestable mais des acteurs assez connus pour un minimum de buzz à l'international. Les deux premiers films étaient déjà de piètre Action movie bien bourrin, le lien entre les deux était plus que litigieux notamment dans le style. Ce 3ème film est à l'image du bonhomme, toujours plus fort, toujours plus loin, toujours plus bourrin, toujours plus con !

368100.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx-960x520.jpg (960×520)

Avec deux scénaristes qui n'ont signé jusqu'ici que des films oubliés et oubiables (comme leurs noms) le spitch est tout ce qu'il y a de plus éculé et convenu qui soit car tout repose sur une seule et même chose l'action pure et les sports extrêmes... Normalement, car pour le sport extrême mieux vaut revoir "Point Break" (même le remake !) tandis que niveau action on dépasse les limites pour arriver à un stade où Xander Cage est digne d'un super-héros dans une variation des Avengers. Mais le pire dans tout ça ça reste la qualité qui est juste pitoyable pour une telle production. En effet les effets spéciaux (écrans verts CGI... etc) sont trop visibles et hideux. Et que dire du montage, abusivement clippesque pour araser des scènes d'action mal fichues. En plus de déposer son cerveau à l'entrée de la salle on se brûle aussi la rétine. Pour cette séance il y a eu hésitation entre ce film et "Resident Evil : chapitre Final"... Choisissez le second, entre ce n°3 et le n°6 ça ne peut peut pas être pire !

 

Note : 

04/20

Commenter cet article