Telle mère telle fille (2017) de Noémie Saglio

par Selenie  -  31 Mars 2017, 14:39  -  #Critiques de films

Nouveau film et nouvelle comédie de Noémie Saglio après "Connasse, princesse des coeurs" (2015), joli succès à plus de 1 million d'entrées France avec déjà Camille Cottin qu'elle retrouve donc ici dans un rôle à l'opposé du film précédent. Cette fois elle est un "nez" (compositrice de parfums "utiles" !) coincée et stressée qui tombe enceinte peu de temps avant d'apprendre que sa mère célibataire, dilettante et immature attend aussi son second bébé ! Cette dernière est interprétée par la star Juliette Binoche, peu habituée aux comédies (jusqu'ici se comptaient sur les doigts d'une main avec "Un divan à New-York" en 1996 de Chantal Akerman, "Le Chocolat" en 2001 de Lasse Hallström, "Décalage Horaire" en 2002 de Danièle Thompson, "Coup de foudre à Rhode Island" en 2008 de Peter Hedges et dernièrement "Ma Loute" en 2016 de Bruno Dumont) - la star française aime les grands écarts puisqu'elle est simultanément à l'affiche du blockbuster "Ghost in the Shell" (2017) de Rupert Sanders. 

325795.jpg (530×720)

Sinon Lambert Wilson joue le père et l'ex-futur, Catherine Jacob la belle-mère et en prime un gynécologue sénile joué par un succulent Jean-Luc Bideau. Pour en revenir au film lui-même le sujet n'est pas sans rappeler le film "Le petit Locataire" (2016) de Nadège Loiseau dans lequel Karin Viard tombait enceinte à 49 ans... L'humour repose surtout sur les caractères antagonistes des deux femmes, la fille de 30 ans étant très responsable sorte de working girl râtée et coincée face à une mère en crise de la quarantaine version ado libre de toute contrainte. Le récit est basique et n'offre que peu de surprise réelle mais les acteurs sont excellents et quelques scènes méritent à elles seules un détour.

114244710_737166.jpg (600×315)

Camille Cottin continue son bonhomme de chemin et montre une autre facette de son talent bien qu'elle ne soit pas servi par des dialogues valables, mais c'est bel et bien Juliette Binoche qui est une fois de plus irrésistible ! En ado de 47 ans elle est juste fraiche, drôle et sublime. D'ailleurs il faut bien avouer que les meilleures scènes sont avec elle, souvent associée à un Lambert Wilson impeccable de classe et de dérision. Mis en musique par Mathieu Chedid avec quelques reprises aux thématiques judicieusement choisie, un peu de folie à l'image de la (grand-)mère. Niveau émotion ça fonctionne aussi très bien, néanmoins on aurait aimé sans doute un peu plus de rythme et des rebondissements moins convenus. Ca reste une comédie sympathique, merci à Juliette Binoche et Lambert Wilson.

 

Note :                

12/20