Adopte un veuf (2016) de François Desagnat

par Selenie  -  21 Avril 2016, 15:48  -  #Critiques de films

Seulement le second long métrage signé seul pour le réalisateur François Desagnat qui s'était fait la main sur les délires avec son frère Vincent Desagnat, acolyte de Mickael Youn sur les films "La Beuze" (2002) et "Les 11 commandements" (2003). Sur ce film de commande son producteur Richard Pezet (déjà avec les films ci-dessus) a voulu lui proposer "autre chose"... Bien lui en a pris... Tout est dans le titre, à la mode de l'actualité, ou comment traiter de la solitude des anciens avec la difficulté de se loger pour les étudiants. On pense évidemment au récent et sympathique "L'étudiante et monsieur Henri" (2016) de Ivan Calbérac, et à moindre mesure le joli "Le Bel âge" (2009) de Laurent Perreau.

437384.jpg (1180×1600)137616.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx-e1459188132880.jpg (750×410)

Cette fois pas de vieux bougon ou de donneur de leçon (quoique !) mais un veuf qui voit sa vie changer quand il accepte une jeune étudiante qui s'incruste et lui "impose" presque une colocation avec un jeune avocat et une jeune infirmière. On ne passe pas à côté des poncifs habituels, oui infirmière c'est pas facile et quel beau métier, oui les vieux ont leurs habitudes, sans compter les clichés inhérents à la cohabitation avec partage de salle de bain surtout. On est plus perplexe sur les déboires financiers d'un avocat à Paris, et puis quoi encore !... Néanmoins, le film repose sur un casting très sympa qui enlève le morceau haut la main. Dussolier est impeccable comme à son habitude mais il faut avouer que la tornade Bérengère Krief est une vrai bouffée d'air, et Julia Piaton  a un talent certainement bien au-dessus de sa maman (Charlotte de Turckheim). Des dialogues parfois un peu faciles (le sèche-cheveu) mais qui restent au diapason de cette comédie fraiche et pétillante. Niveau mise en scène l'utilisation du système Stab One (mixte caméra à l'épaule + Steadicam) fait des merveilles mine de rien, mettant du rythme et de la fuidité  tout en étant très proche de ses personnages. Rien d'exceptionnel, rien d'innovant, mais un quator qui fonctionne à merveille et offre un panel d'émotion qui fait du bien malgré les facilités du scénario. Avec un casting différent le film serait sans doute plus ennuyeux. Une comédie sympa comme on dit, à la fois nécessaire et inoffensive, sans être moralisateur c'est déjà beaucoup.

 

Note :            

 

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Laura 03/11/2016 10:04

Nos avis divergent un peu mais j'ai aussi écris un article sur ce film sur mon blog.
Je me suis permise de faire un lien vers ton article pour que mes lecteurs puissent avoir d'autres avis.
Merci en tout cas pour ta chronique
A bientôt

armelle 22/04/2016 10:46

J'étais sur la réserve mais ton article va peut-être me décider à le voir.