Sully (2016) de Clint Eastwood

par Selenie  -  1 Décembre 2016, 17:05  -  #Critiques de films

Depuis quelques temps déjà Clint Eastwood s'intéresse particulièrement aux histoires vraies, en témoigne sa filmographie en tant que réalisateur (donc depuis "Un frisson dans la nuit" en 1971) où quasiment tous ses films basés sur des histoires vraies ont été tournés sur ces 10 dernières années ! (à l'exception notable de "Bird" en 1988). Donc après "American Sniper" (2015) il nous offre sa reconstitution de l'évènement connu sous le nom de "Miracle de l'Hudson" qui s'est déroulé le 15 janvier 2009. Le film est aussi un petit évènement puisque c'est la première collaboration entre les deux monstres sacrés Clint Eastwood et Tom Hanks. Le choix de l'acteur est une évidence pour un tel rôle. En effet Tom Hanks est connu pour être l'archétype de l'américain moyen, honnête citoyen qui fait son job du mieux qu'il peut et cela est d'autant plus vrai quand il doit vivre un évènement extraordinaire. Bref, Eastwood a choisi Hanks pour incarner le modèle par excellence du héros américain malgré lui.

425022.jpg (540×720)

Choix idéal certes mais sans prise de risque ni pour l'un ni pour l'autre, ce qui est symptomatique du Eastwood de ses dernières années. Mise en scène classique, directe et sans fioritures en se basant uniquement sur une chose, être un bon conteur. Si c'était parfois aussi le cas avant ça l'est de plus en plus, Eastwood va à l'essentiel dans le fond comme dans la forme avec malheureusement une forte dose de démagogie. Le scénario est signé du rare Todd Komarnicki (son titre de gloire serait "Dangereuse séduction" en 2007) est tiré du livre "Highest Duty" (2009) de Chesley "Sully" Sullenberger et Jeffrey Zaslow. Sur une durée de 1h35 (le plus court des films Eastwood) le récit se focalise sur l'enquête qui suit la catastrophe et qui doit déterminer si oui ou non Sullenberger a fait les bons choix. On pense évidemment fortement au film "Flight" (2013) de Robert Zemeckis au soucis près que le héros de "Flight" a des faiblesses importantes et est faillible tandis que Sullenberger est montré par Eastwood comme un héros national dès les premières minutes. La certitude du cinéaste à nous le démontrer est un peu maladroite pour deux raisons.

591382.jpg (640×337)

Sullenberger est un homme avant tout et, ensuite, Eastwood tente de mettre en place un suspense (atterrir dans l'Hudson était-il vraiment le seul bon choix ?!) qui ne peut pas réellement fonctionner tant le cinéaste a choisi un point de vue 200% pro-Sullenberger dès le début. Très documenté (évènement très récent aidant) le film s'applique également à bien rappeler que si le pilote a effectué une manœuvre unique et audacieuse, la survie des passagers est dûe aussi et avant tout à la réactivité exceptionnelle de 1200 secouristes dont la solidarité fait écho à d'autres avions d'un certain 11 septembre. Les quelques flash-backs sont superflus par ailleurs, pourquoi en user pour justifier un passé de 40 ans d'aviation de Sullenberger ?! Le dire texto 2-3 fois dans le film semble ne pas avoir suffi au réalisateur. Clint Eastwood accomplit sa mission avec soin, il réalise un film bien sous tous rapports, tellement propre que son film manque d'aspérité et de passion (ressenti à l'écran). Un film propagande, à la vision unilatérale et presque trop analytique sur la défense de Sullenberger. Résultat un bon film, plaisant mais certainement un Eastwood mineur car finalement sans surprise. 

 

Note :             

13/20