Chacun sa vie (2017) de Claude Lelouch

par Selenie  -  16 Mars 2017, 17:47  -  #Critiques de films

Après un film plus intimiste avec "Un + Une" (2015) le réalisateur-scénariste-producteur Claude Lelouch retourne au film choral avec un des plus beaux et longs castings du cinéma français. Au bas mots le générique n'accueille pas moins de 40 acteurs (plus ou moins connus), beaucoup de stars et quelques vedettes... Pêle-mêle Johnny Hallyday, Jean Dujardin, Nadia Farès, Christophe Lambert, Antoine Duléry, Marianne Denicourt, Rufus, Stephane De Groodt, Samuel Benchetrit, Julie Ferrier, Deborah François, Elsa Zylberstein, Vanessa Demouy, Vincent Perez, Beatrice Dalle, Pauline Lefevre, Gérard Darmon, Francis Huster... Bref le vrai bon coup de pub pour le film réside dans cette incroyable affiche dont la présence surprenante de Eric Dupond-Moretti, avocat pénaliste célèbre qui trouve ici un rôle important lui qui avait déjà joué son propre rôle dans "Les Salauds" (2013) de Claire Denis.

021264.jpg (530×720)

C'est d'ailleurs en assistant à une plaidoirie de l'avocat que Lelouch eut l'idée du film, où comment le cinéaste s'est imaginé les vies des protagonistes présents dans la salle d'audience. Si l'idée n'est pas plus mauvaise qu'une autre très vite on pense à plusieurs de ces films, trop de moments du films rejoignent des scènes déjà vu dans sa filmographie et notamment le film "Tout ça... Pour ça !" (1993). Le soucis avec un tel casting est d'avoir un scénario cohérent et qui ne s'éparpille pas. Malheureusement c'est le cas, trop de personnages avec parfois des sous-intrigues dont on se fout royalement. Résultat, le seul vrai et unique jeu consiste à reconnaitre tous les acteurs ! Finalement la plus belle réussite du film reste son affiche (ci-dessus) ! Quel dommage de réunir un tel générique pour un tel ennui !

chacun-sa-vie-johnny-hallyday-et-jean-dujardin-dans-la-bande-annonce-hilarante-du-nouveau-claude-lelouch-video.jpg (530×230)

Le soucis c'est que les situations ne sont qu'un melting-pot Lelouchien sans surprise aucune. Le pire c'est que lui par contre, doit être sûr et certain qu'il innove à chaque fois. Entre les scènes invraisemblables aux raccourcis risibles (le pire étant la banalisation ridicule de toutes sortes de corruptions) et les desideratas plus ou moins téléphonés des personnages on perd vite pied car une seule chose nous vient : l'ennui ! Et que dire de plusieurs scènes mal jouées, par des acteurs sans doute trop dirigés ce qui donne des instants très et trop théâtralisés qui sentent bons la répétition plutôt que le naturel. Reste une jolie mise en scène, avec un bel abécédaire visuel des mouvements de caméras qui, rappelons-le, ont dû ravir les élèves de Lelouch (de son école d'apprentissage) qui étaient en stage sur le tournage. Outre son affiche, sa mise en scène et les belles surprises Hallyday et Dupond-Moretti le film est dans le fond vain et creux, d'un propos redondant et donc inintéressant. Le pire film de Lelouch depuis bien longtemps maintenant...

 

Note :                 

07/20