La Ch'tite Famille (2018) de Dany Boon.

par Selenie  -  6 Mars 2018, 18:09  -  #Critiques de films

Nouveau film pour le champion de la comédie française actuelle et (donc !) du box-office hexagonal, Dany Boon avouant qu'il s'agit là de son film le plus personnel. Dany Boon nabab discret du cinéma français, omniprésent et sans aucun doute l'homme le plus puissant en France aujourd'hui, membre du conseil d'administration de Pathé et capable de réunir un budget pharaonique sans l'aide de l'Avance sur Recette. On reste assez éberlué que "La Ch'tite famille" ait tout de même coûté 27 millions d'euros alors même que "La Forme de l'Eau" (2018) de Guillermo Del Toro, grand vainqueur des Oscars 2018 n'en ait coûté que 16 millions d'euros (19,5 millions de dollars) !!!...  Quoi qu'il en soit, Dany Boon a les coudées franches pour mener à bien ses films et notamment celui-là , dans lequel il a apporté une bonne dose de lui-même. On suit donc une famille ch'tis particulièrement modeste qui va rendre visite à un des leurs, enfant qui est devenu un bobo parisien ayant réussi dans le design d'intérieur et qui fait croire à tous ses "amis" qu'il est orphelin. Suite à un accident ce Valentin D. va redevenir le ch'ti du passé permettant ainsi de baser l'humour sur la linguistique. Même si, n'en déplaise au ch'nord, le ch'ti s'apparente beaucoup plus à un argot qu'à une langue et qu'il reste un français avec une patate chaude...

Résultat de recherche d'images pour "la ch'tite famille film"

Dany Boon co-écrit le scénario avec Sarah Kaminsky avec qui il avait déjà travaillé sur "Raid Dingue" (2017)... D'ailleurs félicitation à Dany Boon qui,grâce à sa position dominante au sein du ciné français, a réussi à imposer un César du Public qu'il a gagné dernièrement en oubliant bien vite que le nombre d'entrée spectateurs ne donne en rien le taux de satisfaction du public à la sortie de la séance... Bref... Quoi qu'il en soit Dany Boon réunit autour de lui un casting idéal, la plupart de ses acteurs ayant déjà tourné pour et avec lui. Citons Line Renaud vue dans "La Maison du Bonheur" (2005) et "Bienvenue...", Laurence Arné vue dans "Radin !" (2016) de Fred Cavayé, Guy Lecluyse vu dans "Bienvenue..." et "Rien à Déclarer" (2010), Valérie Bonneton vue dans "Eyjafjallajökull" (2013) de Alexandre Coffre et "Supercondriaque" (2014), tandis qu'on retrouve deux nouveau dans l'univers Dany Boon avec François Berléand et Pierre Richard, sans oublier la toute jeune Julianne Lepoureau petite perle déjà remarquée dans le film historique "L'Echange des Princesses" (2017) de Marc Dugain... D'abord on se demande où sont passés les 27 millions d'euros, pas d'effets spéciaux, pas d'exotisme qu'aurait pu apporter un voyage par exemple, pas de grosses scènes d'action, pas de décors ni de costumes de luxe à tous les étages, pas de casting dispendieux (ou peut-être Boon lui-même ?!), ... etc... Ensuite on constate très vite que tout l'humour du film a déjà été vu dans la bande-annonce, tous les gags y sont quasiment, ce qui pour une comédie vendue comme une machine à rire reste tout de même bien décevant et mensongé finalement.

Car en effet, Boon affirme qu'il s'agit là de son film le plus personnel et on s'en aperçoit puisqu'il favorise ici l'émotion. Sur les 107 minutes de films les rires ne représenteront qu'entre 1 et 7 minutes selon le spectateur, le reste est tendresse, sensibilité et émotion. Non pas que ce soit interdit mais on peut s'interroger sur une promo et une bande-annonce qui insiste sur les gags et le rire qui restent assurément bien secondaires. De plus, l'humour se repose essentiellement sur l'incompréhension linguistique (qui est poussée et caricaturée au maximum pour un argot de français déformé) tandis que Dany Boon multiplie les séquences émotions de je t'aime malgré tout, je te pardonne, pardonne-moi, je ne voulais pas, je voulais vous protéger... etc... Rappelons que ce film n'est pas une suite du succès "Bienvenue chez les Ch'tis" (2008), tandis que la fin est surtout d'un opportunisme éhonté. Néanmoins, loin d'être un pur chef d'oeuvre ni un moment de rire inoubliable dont la bande-annonce est bien plus efficace que le film lui-même, Dany Boon signe une petite fantaisie sensible et inoffensive qui se laisse regarder.

 

Note :              

11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

haut de France 21/06/2018 23:14

Impossible à comprendre , Boon ne se rappelle plus le Langage ch'ti sûrement.
Déjà dans son film bienvenue chez les ch'tis c’était exagéré , mais la c'est complétement stupide...