X-Men : Apocalypse (2016) de Bryan Singer

par Selenie  -  20 Mai 2016, 14:45  -  #Critiques de films

Après "X-men" (2000) "X-Men 2" (2003) "X-Men : days of futur past" (2014), le réalisateur Bryan Singer continue sa saga et retrouve ces X-Men ; citons les plus connus avec un catsing de rêve, James McAvoy/Professeur X, Michael Fassbender/Magneto, Jennifer Lawrence/  MystiqueNicholas Hoult/Fauve, Hugh Jackman/Wolverine mais aussi et surtout d'autres qui vont gagner en importance comme Olivia Munn/Psylocke, Tye Sheridan/Cyclope, Sophie Turner/Phénix future Jean Grey et le super méchant Oscar Isaac/Apocalypse... Avec ces prequels (un épisode = une décennie) on est ici en 1981 et le premier des Mutants (un Dieu tout simplement) revient pour l'apocalypse.

x-men-apocalypse-launch-quad-poster.jpg (1500×1129)

Rien d'innovant donc, un film de super-héros au scénario aussi convenu qu'éculé qui repose donc essentiellement sur l'apocalypse elle-même et ses scènes évidemment impressionnantes de destructions mondiales. Après un début un peu long, le film trouve son rythme et ça va vite. Le problème reste la surenchère toujours et encore pour se reposer trop facilement sur le seul vrai atout du film : destruction massive et carnage apocalyptique. Si on pousse un peu, le personnage de la jeune Jean Grey est intéressant mais on reste perplexe lorsqu'on voit la fin, par là même on est tout aussi déçu du méchant puisqu'il est défait d'une façon qui reste assez simple et rapide après le réveil du "Phénix"... N'en disons pas trop !... Niveau scénario rien de neuf, Bryan Singer use même de passages qui font écho à des scènes qu'il a déjà faites avant. Cet opus est le plus cher réalisé (et de loin avec ses 240 millions). Plus d'effets spéciaux pour plus de scènes catastrophes, il y manque une certaine dimension humaine et notamment les 4 "cavaliers de l'Apocalypse", qui sont embrigadés sans qu'on puisse s'intéresser vraiment à eux. Le film se focalise tellement sur l'apocalypse elle-même qu'on remarque encore mieux les détails un peu stupides, pourquoi attendre pour annoncer une nouvelle ?! Pourquoi un guest aussi peu exploité ?! Pourquoi des raccourcis aussi abrupts ?! En conclusion c'est un film qui fait le job mais en se reposant sur les lauriers du socle déjà défini de la saga. Les idées manquent clairement. Preuve en est cette réflexion vaine et puérile sur le titre, qui devait être à l'origine "l'âge de l'apocalypse",  qui fut changé pour se démarquer des concurrents directs que sont "Transformers : l'âge de l'extinction" et "Avengers : l'ère d'Ultron". Ca fait peur pour la suite.

 

Note :             

 

11/20