Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Star Trek sans limites (2016) de Justin Lin

18 Août 2016, 09:50am

Publié par Selenie

La franchise relancée (pas un reboot pas un spin-off non plus, plutôt une suite générationnelle symbolisée par le 1er Spock Leonard Nimoy de sublime façon "Star Trek" (2009) et "Star Trek : into Darkness" (2013) de J.J. Abrams passe un nouveau cap avec ce 3ème opus. Cette fois pas de J.J. Abrams à la mise en scène (pris par l'autre saga intergalactique avec "Star Wars : le réveil de la Force"), il reste en tant que producteur. Pour le remplacer aux commandes nous avons Justin Lin qui a donné ses lettres de noblesse à la franchise "Fast and Furious" (de l'opus 3 à 6 entre 2006 et 2013). On s'en rend compte assez rapidement puisque le film démarre sur les chapeaux de roue avec un prologue court mais efficace ainsi qu'une première partie qui lance l'aventure très rapidement. L'action est clairement plus importante et prend plus de place au risque de perdre en émotion, temporiser ne semble pas dans le cahier des charges de Justin Lin. Ici ça passe mais attention aux suites !...

462362.jpg (1149×1600)066720.jpg (1069×720)

Nous retrouvons toute l'équipe de l'Enterprise avec les héros Chris Pine/Cpte Kirk et Zachary Pinto/Spock évidemment, les fidèles Zoe Saldana, Anton Yelchin (mort prématurément avant la sortie du film) et surtout Simon Pegg qui devient également co-scénariste pour son 1er film "sérieux". Le choix de ce dernier n'est pas anodin, avec un réalisateur plus "musclé" il fallait un scénariste plus "gag" pour compenser. Résultat plus d'action mais aussi plus d'humour bien que mesuré. Sinon en prime nous avons le nouveau personnage de Jaylah (jouée par notre franco-algérienne Sofia Boutella vue et remarquée dans "Kingsman" en 2015). Un nouveau méchant incarné par Idris Elba qui manque un peu de mordant et d'originalité autant du point de vue physique que narratif. Le suspense est trop vite éventé et un final tout aussi ennuyeux. Assez rare pour le noter mais cette fois la première moitié est mieux réussie que la dernière partie, à l'image du contraste entre la bataille destructrice du début et cette solution un peu facile de la fin. Mais cette fois la saga est lancée, après deux opus où l'équipage apprend et sauve la Terre l'Enterprise part enfin dans l'espace explorer des confins inconnus. La saga passe un cap mais attention à l'esbrouffe et à la surenchère symptomatique d'une promo qui se vante de ses 53 espèces créées pour les besoins du film alors qu'on en remarque plus ou moins vaguement moins d'une dizaine. Un très bon 3ème opus et cohérent avec les précédents malgré tout mais sans doute un peu plus bancal sur la qualité intégrale. Simon Pegg à l'écriture pourquoi pas mais Justin Lin est sans doute trop action director pour comprendre et offrir de la profondeur à la saga. A suivre...

 

Note :              

 

14/20

Commenter cet article

Mr Vladdy 25/08/2016 05:37

J'ai préféré les deux premiers opus depuis qu'on est parti vers le reboot mais celui ci reste pas mal. Il a ses défauts mais j'ai appris à l'apprécier davantage en y repensant après ma séances ;-)