Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Get Out (2017) de Jordan Peele

4 Mai 2017, 06:25am

Publié par Selenie

Carton mondial au moment de sa sortie en France où le buzz a déjà fait son effet pour cette petite production de 4,5 millions de dollars et qui a déjà gagné 200 millions au box-office mondial ! Enième succès donc pour le désormais célèbre producteur au nez fin, Jason Blum qui est déjà derrière des succès horrifiques comme les "Paranormal Activity" et "American Nightmare" (2013-2014-2016)... Ce film on le doit à un inconnu chez nous, Jordan Peele qui est très connu outre-Atlantique pour son duo comique de la série TV "Key and Peele" et, s'il joue aussi les acteurs régulièrement, change littéralement son fusil d'épaule pour signer son premier long métrage en tant que réalisateur-scénariste. Peele en a eu l'idée alors qu'il était devant un one man show de Eddy Murphy où ce dernier annonçait qu'il allait être présenté aux parents de sa petite amie blanche... Oui, on imagine pas mal cette angoisse courante mais si en plus on y ajoute le problème du racisme, la trouille peu vite nous gagner. Voilà donc que Jordan Peele imagine donc un couple mixte où Chris, afro-américain, part en week-end chez les parents de sa petite amie Rose pour y être présenté. Si l'accueil est au départ plutôt sympa très vite Chris va trouver qu'il se passe des choses bizarres, notamment avec les employés afro-américains comme lui.

487327.jpg (540×720)

Le casting du film est assez judicieux, prenant des gueules dont on ne se rappelle pas leur nom et/ou qui sont assez récents dans le métier à l'exception de l'excellente Catherine Keener, dont le rôle central lui adjoint un statut particulier. Chris est joué par Daniel Kaluuya vu dans "Sicario" (2015) de Denis Villeneuve et qu'on verra bientôt dans "Black Panther" (2018) de Ryan Coogler. Rose est interprétée par la jolie Allison Williams dont ce sont les premiers pas au cinéma mais qui joue dans la série TV "Girls". Sinon on reconnaitra Caleb Landry Jones, révélé par "Antiviral" (2013) de Brandon Cronenberg et "Queen and Country" (2015) de John Boorman, ainsi que Betty Gabriel vue dans "American Nightmare 3 : Election" (2016) de James DeMonaco... Très vite on pense que les blancs de cette banlieue sont des sortes de suprématistes, des néo-nazis qui ont LA solution, mais la très bonne idée, LA bonne idée est justement de ne pas créer ce raccourci facile et éculé mais de jouer sur une toute autre corde, plus vicieuse, plus insidieuse en se jouant des clichés sur les noirs justement. Cette idée que finalement la couleur importe peu et que c'est juste une coïncidence, le plus important pour les blancs repose sur les "atouts" bien connus des "blacks".

12388398.jpg (578×325)

Le gros bonus du film réside essentiellement sur cette judicieuse idée. Le malus lui, vient plutôt du fait que Jordan Peele part peut-être un peu trop loin dans l'Anticipation plutôt que de rester dans une réalité plus proche de nous et tout aussi terrifiante. Humoriste avant tout, le cinéaste signe un film effrayant mais semé de quelques passages légers qui donnent au film un ton à la Michael Haneke qui se serait trouvé un sens de l'humour ! Aussi malin que malsain le scénario est implacable et offre 2-3 rebondissements très bien amenés et surtout un traitement du racisme qui évite autant le manicheïsme et la bien-pensance ce qui est juste remarquable. Toujours sur le fil, subversif et ironique tout en appuyant sur l'horrifique Jordan Peele ne pêche finalement que par ce virage un peu too much pour trouver LA Solution par les blancs et pour les blancs évidemment. Néanmoins ce film reste excellent et mérite bel et bien son succès. A voir et à conseiller.

 

Note :              

15/20

Commenter cet article