La Belle et la Bête (2017) de Bill Condon

par Selenie  -  23 Mars 2017, 17:55  -  #Critiques de films

Nullement une nouvelle version du célèbre roman éponyme (1757) de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, ce film est dans la nouvelle mouvance tiroir-caisse de Disney. A savoir sa nouvelle trouvaille de refaire sa collection d'animation en long métrage à prise de vue réelle comme on a pu déjà le voir dans le médiocre "Cendrillon" (2015) de Kennth Branagh ou dans le très réussi "Le Livre de la Jungle" (2016) de Jon Favreau. Donc ce "La Belle et la Bête" est la version "réelle" du film d'animation Disney (1992) et comme l'originalité est de mise chez Disney (ironie !) la firme aux grandes oreilles ne fait pas grand chose d'autre que de se copier tranquillement. 

495776.jpg (672×960)

Bill Condon réalise le film, sa filmo semble coller puisqu'on lui doit le musical "Dreamgirls" (2005) et les soupes  "Twilight 4 et 5" (2011-2012). On lui doit aussi, sans doute, le choix du prince puisque ce dernier est joué par le méconnu Dan Stevens (vu dans "Le Cinquième Pouvoir" en 2013 de Bill Condon), acteur lisse et fade qu'on ne voit pas même quand il n'est plus Bête ! La Belle est interprétée par la jolie Emma Watson, qui a refusé le rôle principal du magnifique "La La Land" (2017) de Damien Chazelle pour celui-ci - amusant quand on sait que Ryan Gosling a refusé la Bête pour "La La Land" (ah les choix de carrière...). Pour l'anecdote l'actrice a joué dans le très bon "Le monde de Charlie" (2013) de Stephen Chbosky qui est ici co-scénariste avec Evan Spiliotopoulos, scénariste maison spéclialiste des suites Disney. Le reste du casting est plus impressionnant, la plupart qu'on remarquera à peine (Emma Thompson, Ewan McGregor, Ian McKellen, Stanley Tucci) et surtout le plaisir de revoir le trop rare Kevin Kline (dernière fois vu dans "Ricki and the Flash" en 2015 de Jonathan Demme), tandis que Luke Evans joue un Gaston infect à souhait.

483318.jpg (640×256)

Les décors sont magnifiques, les costumes un peu moins. Les costumes sont beaux cela va sans dire mais sans être très créatif pour autant. Les décors sont sublimes mais pourtant il manque un peu plus de l'ordre de la magie. D'ailleurs le récit rappelle plusieurs fois que le château est vivant mais c'est justement le soucis, il n'est nullement vivant. 5-6 personnages vivent dans la château qui manque de magie, résumé à un miroir. La forêt n'est pas enchanté à l'exception unique qu'il y neige au mois de juin. C'est un peu court. Le plus dure reste ensuite les chansons, si ce genre de musique fonctionne pour l'animation c'est tout de suite beaucoup plus kitsh et mièvre dans un film en prise de vue réelle. Et surtout, pour limiter la casse à voir absolument en VO ! Ce remake est faineant, sans audace, au style suranné avec un manque de féérie navrant. Ce film est a des années lumières du chef d'oeuvre absolu "La Belle et la Bête" (1946) de Jean Cocteau, et même du plus inspiré "La Belle et la Bête" (2014) de Christophe Gans. Mieux vaut revoir à la rigueur le film d'animation, rien que le genre ouvre la porte aux rêves et à la nostalgie.

 

Note :               

09/20