Deadpool 2 (2018) de David Leitch.

par Selenie  -  17 Mai 2018, 16:14  -  #Critiques de films

Suite tant attendue du badboy de chez Marvel, un carton inattendu pour un film classé R (interdit aux mineurs de moins de 17 ans non accompagnés) pour un record soit le plus grand succès au box-office mondial pour un long métrage classé R... Un film qui a aussi remonté Ryan Reynolds au sommet du star system (y-avait-il seulement été ?!) grâce à ce film qui reste ainsi un peu son bébé. En effet, producteur et co-scénariste il a la main mise sur le film notamment en faisant évincer le réalisateur du premier, Tim Miller, pour des divergences artistiques. C'est donc le réalisateur David Leitch de reprendre les manettes, on lui doit deux excellents films d'action que sont "John Wick" (2014) et surtout "Atomic Blonde" (2018).

Résultat de recherche d'images pour "Deadpool 2 film blog"

Outre la star Ryan Reynolds, on verra plusieurs personnages de retour et nouveaux joués par des inconnus (plus pour longtemps) comme Morena Baccarin, Zazie Beetz, Brianna Hildebrand mais aussi Eddie Marsan, Terry Crews et surtout le méchant incarné par un certain Josh Brolin qui n'est autre que Thanos en salle actuellement dans "Avengers : Infinity War" (2018) des frères Russo. Au scénario, on retrouve les mêmes aux côtés de Ryan Reynolds, rappelons que Rhett Reese et Paul Wernick avaient aussi signé "Bienvenue à Zombieland" (2009) de Ruben Fleischer... Rappelons que Cable est, originellement, l'enfant de Cyclope et d'un clone de Jean Grey, et qu'il possède des pouvoirs de télékinésie et télépathie... Des pouvoirs inexistants dans le film. Précisons donc que Cable n'est pas le personnage attendu, un peu sous-exploité il gagne pourtant une importance fondamentale vers la fin du film. Cette suite réussit un pari difficile, celui d'être réellement subversif et un peu plus audacieux dans le l'humour noir et cynique. Cette fois tout n'est pas dans les injures pipi caca, il y a des saillies bien senties sur le racisme notamment et sur la relation à la mort. Moins timorée donc, cette suite gagne le pari de ne pas baisser la garde sur ce point.

L'autre bon point reste un scénario plutôt bien construit, qui surprendra quelques uns, en tous cas qui tente de déjouer les règles linéaires des Marvel habituels. Par contre, certains personnages sont décimés peut-être trop vite tandis que la manoir des X-Men reste une fois de plus secondaires malgré un clin d’œil très sympa. Trop de personnages secondaires le sont effectivement, voire même tertiaires tant Deadpool/Reynolds semble se sauvegarder un maximum d'omniprésence. Résultat, on peut être déçu de ne pas avoir droit à un méchant digne d'un duel final dantesque auquel on s'attend. Le vrai soucis reste malheureusement les effets spéciaux, la CGI étant parfois médiocre pour ne pas dire bâclée. Un comble pour une telle production. Néanmoins, David Leitch signe un second opus survitaminé et toujours aussi fun et jouissif. En espérant que le 3 sera encore plus puissant...

 

Note :              

14/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 26/08/2018 19:10

Mdr¹...les parachutistes...
Mdr²...ce héros...
Mdr³...ces dialogues...