Parker (2013) de Taylor Hackford

par Selenie  -  4 Juin 2013, 05:29  -  #Critiques de films

Parker est un personnage des romans de Donald E. Westlake qui fut incarné à l'écran par Lee Marvin dans "Le point de non retour" (1968) de John Boorman, Robert Duvall dans "Echec à l'organisation" (1973) de John Flynn, Chow Yun-Fat dans "Full Contact" (1993) de Ringo Lam, Mel Gibson dans "Payback" (1999) de Brain Hegelgand et le personnage est même présent dans "Made in USA" (1967) de Jean-Luc Godard.

 

Par contre l'écrivain a toujours refusé que Parker soit utilisé dans des films, c'est d'ailleurs pour ça que le film de Godard sera interdit dans plusieurs pays car ayant  fait fi des droits d'auteurs il avait utilisé le vrai nom du personnage à contrario des autres films, cela jusqu'au décès de l'auteur en 2008 qui a permis à ce dernier d'en prendre directement le titre... Mis en scène par un réalisateur qui a connu de belles réussites ("Dolorès Claiborne" en 1995, "L'associé du diable" en 1997 et "Ray" en 2004) on pouvait s'attendre, peut-être à un film d'action moisn bourrin que la plupart des Statham... Mais pas vraiment. Pourtant écrit par le scénariste de "Black Swan" John J. McLaughlin l'histoire reste trop classique bien que très efficace. Sur un bon rythme il est cependant dommage que des scènes d'action soit parfois ridicules (le couteau qui s'enfonce doucement presque au ralenti dans une paume en pleine baston, ou se servir d'un chrageur de pistolet comme d'un poignard). Le personnage de Jennifer Lopez est une pouffe fadasse qui ne sert pas à grand chose (il est loin de le temps de "Hors d'atteinte" !). Le cahier des charges est pourtant bien rempli, ça reste un film d'action divertissant et bien mené mais où rien d'extraordinaire ni de transcendant ne vient placer ce film au-dessus du lot.

 

Note :         

09/20

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Ça casse pas trois pattes à un canard, le rôle de Lopez ralenti considérablement le film mais j'ai quand même passé un bon moment.
Répondre