Le passé (2013) de Asghar Farhadi

par Selenie  -  18 Mai 2013, 15:05  -  #Critiques de films

Après les succès amplement mérité de "A propos d'Elly" et surtout "Une séparation" le réalisateur iranien signe là son premier film français mais en gardant en fond ses sujets de prédilection, le divorce et la séparation d'où découle conflits familiaux. La première (très) grande qualité du film c'est qu'il évite l'écueil facile et redondant de la différence culturelle ; à aucun moment la religion de l'ex-mari iranien ne vient parasiter l'histoire.

Le Passéhttp://www.leblogducinema.com/wp-content/uploads//2013/05/IMG15.jpg

A la place ce même ex-mari devient la catalyseur, le fusible au sein de de cette famille qui n'est plus la sienne. On reste donc justedans le conflit des secrets. Comme toujours, outre la mise en scène impeccable de Asghar Farhadi c'est le scénario exemplaire et parfaitement huilé qui rend ce film cohérent et prenant. Les liens entre les personnages sont tous soumis à un dilemne, entre les doutes, la gêne, les mensonges, c'est aussi pesant pour eux (les personnages) que lourd  pour le spectateur. On est plongé dans une tragédie inexorable. Parfois on se dit que c'est peut être un peu trop, un peu beaucoup (les raisons du coma surtout) mais il y a une telle sincérité, autant dans l'interprétation que dans l'implication, qu'on reste figé et happé par un drame humain qui foudroie toute une famille. Les malaises (rencontre entre l'ex et le nouveau fiancé) sont particulièrement marquants. Quel casting, outre Tahar Rahim et Ali Mosaffa tout deux superbes c'est bien Bérénice Bejo qui trouve son meilleur rôle, elle est juste épatante. Un film qui s'impose comme un des favoris (obligé j'espère) au Festival de Cannes. Un film qui ne peut laisser indifférent.

 

Note :            

17/20

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Mr Vladdy 19/05/2013 21:35

Ayant bien aimé "Une séparation", je suis curieux de voir ce film. Je tenterais l'expérience sans doute lundi ou mardi si j'arrive à le caser après mon travail ;-)