Sous surveillance (2013) de Robert Redford

par Selenie  -  11 Mai 2013, 16:00  -  #Critiques de films

Redford tombe petit à petit dans une retraite amère... Après "La conspiration" (2010) très bon mais passé inaperçu et "Lions et agneaux" (2007) très mauvais et gros bide la star nous revient devant et derrière la caméra dans un thriller politique dans lequel on sent bien que Redford veut renouer avec ses chefs d'oeuvre des seventies comme "Les trois jours du Condor" (1975) ou "Les hommes du présidents" (1976)... Adapté d'un roman de Neil Gordon (2003) l'acteur-réalisateur a réuni un casting impressionnant, jusqu'aux seconds rôles avec Stanley Tucci, Susan Sarandon, Julie Christie, Terrence Howard, Richard Jenkins, , Brendan Gleeson, Chris Cooper, Sam Elliott, Nick Nolte, Anna Kendrick... Quasi tous déjà nommés aux Oscars !

Sous surveillancehttp://1.bp.blogspot.com/-WrH0xkuKg74/UYqrMjCMh6I/AAAAAAAABtM/ffPb7QI6pic/s1600/Sous-surveillance-The-Company-You-Keep+piwithekiwi.blogspot.fr.jpg

Il est dommage que ce soit pour un film aussi mineur... La première chose qui frappe c'est le côté ringard kitsh du costume du "héros" journaliste interprété par Shia LeBoeuf, une tenue de journaliste hyper cliché genre frippe+mal rasé+lunette à grosse monture, anachonique... Ensuite on suit l'intrigue sans réel enthousiasme car jamais Redford n'emballe son film, scénario classique et mise en scène académique. Le suspense est inepte (on sait d'avance que Redford se la joue "Fugitif") et les enjeux peu attaryant. Ajoutons à cela quelques incohérences comme l'âge de l'étudiante (devrait approcher la quarantaine logiquement) et surtout le rôle et l'importance du personnage de  Sharon Solarz (Susan Sarandon) est incompréhensible ; quel est son vrai rôle lors du braquage ? Pourquoi semble-t-elle aiguiller le journaliste pour au final rester dans l'ombre du récit ? A la fin est-elle coupable ou pas ?... Bref un scénario à la fois trop ouvert sur la trame générale et trop fermé sur des questions essentielles. Extrêmement linéaire il est encore heureux que les acteurs soient excellents et que le fond de l'histoire reste intéressante. Redford n'est pas manchot et signe un film honnête mais sans génie. Il est peut être temps de s'avouer que s'il est un grand acteur il reste un réalisateur plutôt moyen.

 

Note :            

10/20
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
W
Critique à venir, qui ne sera pas plus élogieuse que la tienne :)
Répondre
R
Oh, moi j'ai bien aimé pourtant ! Surement à cause de Shia LeBoeuf je reconnais !
Répondre
R
Réalisateur moyen ? Je proteste votre honneur comme dirait Demi Moore dans "Des hommes d'honneur".
Je t'invite à visionner si ce n'est fait "The Milagro Beanfield War" ou Ordinary People, c'est lointain je l'accorde néanmoins ce sont 2 authentiques bijoux.
Bon depuis 2000 il est peut-être moins inspiré, sa filmo reste quand même tout sauf moyenne.
Répondre