Les Animaux Fantastiques : les Secrets de Dumbledore (2022) de David Yates

par Selenie  -  14 Avril 2022, 08:03  -  #Critiques de films

Voici donc la suite de "Les Animaux Fantastiques" (2016) et "Les Animaux Fantastiques : les Crimes de Grindelwald" (2018), spin-off et prequels de la saga "Harry Potter" (2001-2011). Mais rappelons que si les "Harry Potter" ont été adapté d'après les romans de J.K. Rowling, "Les Animaux Fantastiques" sont avant tout des scénarios originaux de l'autrice et don on sait d'ores et déjà que deux autres films sont prévus normalement pour 2024 et 2026. On retrouve derrière la caméra le réalisateur David Yates qui signent tous les films de la saga depuis "Harry Potter et l'Ordre du Phénix" (2007), à tel point qu'il n'a réalisé qu'un seul film hors franchise avec "Tarzan" (2016) qui ne rencontra pas un vif succcès. J.K. Rowling signe une nouvelle fois le scénario mais cette fois elle est rejoint par Steve Kloves, scénariste principal des Harry Potter à l'exception, justement de "... l'Ordre du Phénix", et qui signa entre temps le scénario de "The Amazing Spider-Man" (2012) de Marc Webb. Le plus grand changement vis à vis du précédent opus est le remplacement de Johnny Depp par Mads Mikkelsen, Depp ayant été pris dans un scandale de violences conjugales envers Amber Heard et ce, bien qu'il faut innocenté ensuite. L'avantage, est qu'à la base Depp remplaçait déjà Colin Farrell dans ce rôle de Grindelwald entre le n°1 et le n°2, dans un monde de magie où il est aisé de changer d'apparence un nouvel acteur n'est pas rédhibitoire en soi... Le professeur Albus Dumbledore sait que Grindelwald cherche à prendre le contrôle du monde des sorciers. Pour contrer le mage noir Dumbledore incite Norbert Dragonneau à réunir une troupe de sorciers pour affronter Grindelwald et ses disciples de plus en plus nombreux. Mais les enjeux élevés et inédits vont obliger Dumbledore à sortir de l'ombre... 

Au casting on retrouve plusieurs protagonistes qui sont présents depuis la première aventure dont le principal, Norbert Dragonneau toujours incarné par Eddie Redmayne vu entre temps dans "The Aeronauts" (2019) de Tom Harper et "Les Sept de Chicago" (2020) de Aaron Sorkin. Il retrouve donc ses acolytes Ezra Miller vu également en Flash chez Dc Comics depuis "Batman v Superman : l'Aube de la Justice" (2016) de Zack Snyder et jusqu'au récent "Zack Snyder's Justice League" (2021), Katherine Waterston vue dans "Logan Lucky" (2017) de Steven Soderbergh et "90's" (2018) de Jonah Hill, puis également Dan Fogler, Alison Sudol et Fiona Glascott. Ils retrouvent tous aussi les personnages arrivés au n°2 avec "... les Crimes de Grindelwald" dont Dumbledore alias Jude Law vu entre temps dans "Un Jour de Pluie à New-York" (2019) de Woody Allen et "Le Rythme de la Vengeance" (2020) de Reed Morano, Callum Turner vu dans "Emma" (2020) de Autumn de Wilde, Jessica Williams surtout connue outre-Atlantique à la télévision, sans oublier le frenchy William Nadylamvu récemment dans "Stillwater" (2021) de Thomas McCarthy. Parmi les nouveaux venus citons Richard Coyle acteur vu dans des films aussi divers que "Topsy-Turvy" (1999) de Mike Leigh, "Prince of Persia : les Sables du Temps" (2010) de Mike Newell ou "Grabbers" (2012) de Jon Wright, Alexander Kuznetsov remarqué dans "Leto" (2018) de Kirill Serebrennikov et dernièrement dans "Mon Légionnaire" (2021) de Rachel Lang, Valérie Pachner vue dans "Une Vie Cachée" (2019) de Terrence Malick et "The King's Man : Première Mission" (2020) de Matthew Vaughn, et enfin Grindelwald incarné donc par Mads Mikkelsen vu ces dernies mois dans "Drunk" (2020) de Thomas Vinterberg, "Chaos Walking" (2021) de Doug Liman et "Riders of Justice" (2021) de Anders Thomas Jensen... Le film débute un peu dans tous les sens, ou plutôt sans qu'on puisse comprendre tous les tenants et aboutissants même si ça va très vite être même trop limpide tant ensuite tout va être surligné. Par exemple la relation gay qu'on avait déjà compris dans le film précédent, le papa de Croyance, sans compter l'élection qui n'en sera pas vraiment une. Sur la forme on apprécie les décors, les costumes, les effets spéciaux sont de haute volée, c'est à la fois en lien avec les "Harry Potter" tout en ayant sa propre identité le tout d'ailleurs tourné dans les studios Warner de Leavesden non loin de Londres qui accueille le monde des sorciers depuis plus de 20 ans.

L'écrin fait donc son effet, la magie nous emporte. Malheureusement on constate vite une multitude de maladresses ou de mauvais choix. D'abord plusieurs détails comme certains pouvoirs de Grindelwald qui sont étonnamment "sur-humain" sans qu'on sache le comment du pourquoi, où pourquoi et comment un peuple de sorciers se met à acclamer celui qui était leur ennemi 10mn avant, une agression en public qui semble passer inaperçu ou un pacte de sang finalement bien futile. Mais le pire et le plus décevant reste l'écriture des personnages et/ou le traitement parfois très aléatoire dont ils ont droit. Evidemment, dès la bande-annonce cela avait été relevé, une Tina Goldstein/Waterston qui tient juste du caméo, un Yusuf Kama/Nadylam qui apparaît d'une importance centrale avant d'être complètement sous-exploitée et même de façon incohérente, Bunty/Yeates dont la disparition du récit nous dévoile stupidement son action principal, Dragonneau/Redmayne qui surjoue toujours son côté "autiste", et même Grindelwald/Mikkelsen est décevant car sans nuance émotionnelle comparé à quand il est incarné par Johnny Depp. Deux belles exceptions, la sorcière Hicks/Williams et surtout le moldu Kowalski/Fogler. De plus, si il s'agit des "Animaux Fantastiques" on notera un bestiaire très très limité. Le gros défaut du film réside donc essentiellement sur les personnages mal intégrés ou mal composés. Certe on en apprend plus sur le passé de Dumbledore, la magie reste omniprésente et la partie humour-émotion fonctionne bien (à contrario des scènes d'action plus mitigées), mais comparé au deux premiers film on descend d'un cran. Espérons que les deux prochains films, d'ores et déjà annoncés, soient un peu plus consistants.

 

Note :      

 

10/20

 

Pour info bonus, Note de mon fils de 12 ans :               

10/20
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :